Tutoriels de réparation Austin Mini,  Tutos mécaniques et restaurations

Kit stage 1 pour Austin Mini : présentation et avantages

Dans le petit monde de la Mini, tout le monde a déjà entendu parler du fameux Kit stage 1 et chacun sait vaguement qu’il permet de booster les performances de sa Mini. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? De quels éléments est-il composé ? Quels sont les intérêts et avantages du kit stage 1 pour une Austin Mini ? 😉

POURQUOI AVOIR CONÇU UN KIT STAGE 1 POUR NOS AUSTIN MINI ?

Sur de très nombreuses voitures (anciennes ou pas), la mécanique d’origine est rarement optimisée pour fournir son plein potentiel. Et ce, pour différentes raisons : coûts de conception, coûts de production, adaptation des pièces à la chaîne de montage, contrainte de limitation du niveau sonore, normes diverses…

Avec son moteur 998 cm3 (1000), la Mini ne déroge pas à la règle. Bien que très robuste, ce moteur, dans sa configuration d’origine, ne délivre pas ses performances optimales.

Des ingénieurs et techniciens anglais se sont donc penchés sur la question afin de déterminer quels sont les éléments restrictifs du moteur et comment les améliorer. Voici, dans l’ordre, les composants moteur qui sont ressortis comme les plus restrictifs sur une Mini 1000 dans sa configuration d’origine.


1. Une ligne d’échappement d’origine trop bridée

Le système d’échappement d’origine de la Mini est la première cause du “bridage” du moteur. Conçue avec des contraintes de limitations de bruits et de fabrication à bas coût, la ligne d’échappement ne permet pas au moteur de respirer pleinement. Ce qui a deux effets négatifs : non seulement cela limite considérablement les performances, mais en plus cela augmente la consommation d’essence.

Vous l’aurez compris, la modification de la ligne d’échappement est la première des choses à faire si l’on veut faire respirer son 998 cm3.


2. Un collecteur d’échappement / pipe d’admission d’origine peu optimisé

Si la pipe d’admission et le collecteur d’échappement ne sont pas particulièrement mauvais pour un montage d’origine, ils n’ont malgré tout pas été optimisés pour permettre au moteur de délivrer tout son potentiel.

La première des restrictions est leur conception 2 en 1 (pour des raisons de coût encore une fois). On le sait, le mélange air/essence circulant dans le circuit d’admission doit être le plus frais possible pour produire une combustion optimale.

Or, la pipe d’admission et le collecteur d’échappement étant coulées en une seule et même pièce de fonte, la chaleur des gaz sortant du collecteur d’échappement se dissipent dans toute la pièce, réchauffant ainsi considérablement le mélange air / essence de l’admission. Ce point chaud causé par l’échappement engendre une perte de puissance notable.

La seconde restriction concerne le dimensionnement de la pipe d’admission. Les conduits internes sont trop grands pour un moteur de cette cylindrée et n’assurent pas un flux des gaz optimal, limitant une nouvelle fois la bonne alimentation du moteur et donc ses performances.


3. Un filtre à air trop restrictif

Bien que la boîte à air d’origine soit particulièrement efficace (à conditions de supprimer la prise d’air chaud), les filtres papiers d’origine se trouvant à l’intérieur restent assez restrictifs.

Ils sont très bon marché et filtrent très finement, mais, revers de la médaille, ne laisse pas passer le flux d’air suffisant pour alimenter le moteur de manière optimale et ont tendance à limiter le flux d’air entrant à mesure qu’ils s’encrassent.


Nous venons donc de voir les 3 composants d’origine qui limitent les performances du moteur de la Mini. Ces 3 composants ont été remplacés par de nouveaux, spécifiquement étudiés pour faire respirer au mieux le moteur et lui permettre de s’exprimer pleinement.

Ces 3 éléments (ligne d’échappement, collecteur échappement / pipe d’admission et filtre à air), combinés à une nouvelle aiguille de carburateur et tous les joints nécessaires, forment ce qu’on appelle le kit stage 1.

PRÉSENTATION DU KIT STAGE 1 POUR AUSTIN MINI

Contenu du kit

Je vous présente ici le kit acheté chez Mini Spares. Voilà le lien vers le kit exact que j’ai choisi.

Je l’ai payé 234£, soit environ 270€ au moment où j’écris ces lignes. Vous n’êtes pas obligé d’acheter le kit complet, vous pouvez acheter les pièces séparément si vous n’avez pas le budget en commençant par l’échappement par exemple, puis la pipe d’admission etc. Néanmoins cela vous reviendra bien moins cher d’acheter le kit complet. Le kit contient :

  • Une ligne d’échappement RC 40 complète (tube, pot intermédiaire, silencieux) et tout le nécessaire de montage (silentblocs, brides, visserie…).
  • Un collecteur d’échappement Maniflow
  • Une pipe d’admission alu Mini Spares
  • Une aiguille plus riche (AAU)
  • Un filtre à air coton K&N
  • Les joints nécessaires au remontage (joint de collecteur / pipe d’admission, joints de carburateur).

Quel kit stage 1 choisir ?

J’ai choisi le Kit stage 1 de chez Mini Spares car il a plutôt bonne réputation par rapport à d’autres kits de moins bonne qualité comme ceux de Minisport par exemple. Nous verrons en détails plus bas ce qui justifie ce choix.

Chez Minispares, vous avez plusieurs choix concernant la ligne d’échappement :

  • Sortie latérale standard avec double pots (présence d’un silencieux intermédiaire aussi appelé pot de détente) : plus silencieuse que les sorties centrales notamment au ralenti mais aussi plus performant grâce au pot de détente.
  • Sortie centrale large avec un seul pot (pas de pot de détente) : niveau sonore plus important et légère baisse de performances par rapport à un double pot.
  • Double sortie centrale large avec un seul pot : idem que la sortie centrale large mais encore plus bruyant.

Pour ma part, j’ai opté pour une sortie latérale standard avec double pots ce qui me paraît être le meilleur compromis pour un gain de puissance tout en restant raisonnable dans le bruit. Je voulais également que cela reste discret à l’arrière de la Mini (pas de sortie centrale et encore moins de double sortie donc).

Mais c’est aussi une question de goût et d’esthétique, donc à chacun de faire son choix ! Sachez qu’il existe également des kits stage 1 avec une sortie centrale avec deux pots ainsi que des lignes inox (encore plus bruyantes), notamment chez Datch.

Bon, assez parlé, voyons maintenant ce que cela donne en photos !


La ligne d’échappement RC40 (avec nécessaire de montage)

On l’a dit, cette fameuse ligne est l‘élément majeur du kit stage 1, celui qui permet au moteur de respirer un peu mieux. La ligne d’échappement “RC40” complète vendue le kit se compose de deux éléments :

  • un tube intermédiaire (se montant entre le collecteur Maniflow et la ligne RC40
  • une ligne RC40 avec pot de détente central et silencieux terminal.

Cette ligne RC40 est réputée, contrairement à la Superflow de Minisport dont la fabrication, les performances et le bruit ne sont pas à la hauteur. Il faut le dire, visuellement, la ligne RC40 respire la fabrication de qualité :

  • les soudures sont bien réalisées
  • les silencieux paraissent bien assemblés
  • le métal est assez épais (2 mm)
  • la finition chromée de la sortie est très réussie

La preuve en photos :


Comparaison ligne RC40 (kit stage 1) vs ligne d’origine

Amusons-nous maintenant à comparer l’ancienne ligne d’origine qui a plus de 30 ans avec la ligne neuve RC40 du kit stage 1 ! 🙂

Le collecteur d’échappement Maniflow du kit stage 1 pour Austin Mini

Le collecteur d’échappement du kit stage 1 Mini spares est un Freeflow, de la marque Maniflow. Il s’agit d’un collecteur 3 en 1 en une seule pièce, ce qui permet d’éviter les risques de fuite et simplifier le montage. Cela permet notamment d’éviter d’avoir une collerette d’échappement derrière le moteur comme c’est le cas d’origine, difficile d’accès et dont l’étanchéité est très aléatoire. La sortie courte et coudée permet également de faciliter son l’installation dans le compartiment moteur puis sa connexion au reste de la ligne d’échappement.

Ce collecteur d’échappement est idéal pour les petits moteurs (1000) et les petites préparations jusqu’à 90ch. Maniflow a d’ailleurs, pour ce collecteur, reproduit le dessin des collecteurs des anciennes Cooper 997cm3 et 998cm3.

Voici les avantages du collecteur Freeflow par rapport à un LCB (autre collecteur généralement présent dans les kits stage 1 Mini Sport) :

  • Le Freeflow est plus adapté pour les petits moteurs, le LCB étant “trop gros” pour des petites cylindrées et petites préparations.
  • Le LCB est en plusieurs parties, ce qui rend le montage plus difficile que le Freeflow tout en augmentant le risque de fuites.
  • D’une manière générale, la qualité de fabrication du Freeflow est supérieure à celle du LCB.

Le collecteur est vendu avec une petite patte au niveau du coude pour pouvoir le fixer et le maintenir fermement sur la patte de la boîte de vitesse. Voilà ce que donne le collecteur en détail :


La pipe d’admission alu Mini Spares

La pipe d’admission Mini Spares possède quelques particularités et différences notables par rapport à une pipe d’origine :

Elle est fabriquée en aluminium et se révèle donc extrêmement légère : moins de 900 g mesurés sur la balance.


Elle est équipée d’un tube (diamètre 13 mm) qui la traverse : ce tube va permettre de dériver le circuit de chauffage afin de réchauffer la pipe et éviter ainsi le phénomène de givre qui apparaît sur ses parois internes. Ceci est particulièrement utile pour les climats froids et humides mais n’a pas d’intérêt si le climat est tempéré. D’ailleurs, si votre climat est clément, il vaut mieux éviter de connecter ce tube à votre chauffage : un mélange d’air / essence arrivant plus frais produit une meilleure combustion et donc des performances supérieures.


Elle possède un trou fileté sur le dessus qui correspond à l’emplacement du connecteur pour la durite de dépression du servo-frein : ça n’est donc utile que pour les Mini équipées d’une assistance de freinage. Un bouchon est vendu avec la pipe pour les Mini sans servo frein.


Comme la pipe est prévue pour être montée avec divers carburateurs, elle possède 4 trous filetés pour insérer les goujons de fixation du carburateur. On utilisera 2 goujons en diagonales seulement pour les HS4 notamment contre 4 goujons pour les HIF38 ou HIF44.


Et si jamais tu n’avais pas compris que c’était du Mini Spares, ils sont bien là pour te le rappeler ! 😉


La pipe Mini Spares s’associe parfaitement avec le collecteur d’échappement Freeflow, comme vous pouvez le constater ci-dessous.


Petite comparaison entre le collecteur / pipe d’origine en un seul bloc d’origine et les 2 éléments séparés du kit stage 1.


Le filtre à air coton K&N

Ici encore, il existe différents choix de filtres à air dans les kits stage 1. Les plus répandus sont les filtres de la marque K&N, réputés pour leur qualité de fabrication.

Avantages du filtre coton vs filtre papier

Ces filtres K&N sont en coton et présentent de sérieux atouts face aux filtres en papier :

  • Ils sont lavables et donc réutilisables.
  • Ils laissent passer plus d’air et offrent donc de meilleures performances.
  • Le flux d’air entrant ne diminue pas à mesure que le filtre s’encrasse.

Quel filtre choisir ?

Parmi les filtres K&N, il en existe deux principaux types : le filtre conique et le filtre cylindrique standard (filtre de remplacement) qui utilise la très bonne boîte à air d’origine.

Mon choix s’est porté sur le filtre standard qui va se monter dans la boîte à air d’origine (comme un filtre de remplacement mais en coton) pour les raisons suivantes :

  • Le niveau sonore reste tout à fait correct par rapport à un filtre cône qui se révèle très bruyant en charge ou à vitesse élevée.
  • Les filtres de remplacement ne requièrent généralement pas de nouveau réglage de la carburation, contrairement aux filtres cône.
  • Les tests ont montré que le filtre de remplacement K&N offre de meilleures performances que son équivalent cône qui perd environ 5% de perte de puissance par rapport à un boîtier d’origine.

Le filtre standard K&N est le plus adapté pour les moteurs d’origine ou avec une petite préparation comme le stage 1. Finalement, le seul atout du filtre cône par rapport au filtre de remplacement dans le cas de la Mini est son aspect plus esthétique.


Présentation en photos du filtre K&N

Voilà à quoi ressemble le filtre de plus près. La couleur rouge est celle du coton, qui est entouré avec une sorte de mini grillage en inox.


L’ancien filtre en papier vs le nouveau en coton. Son diamètre est légèrement inférieur. En main, on ressent bien qu’en terme de qualité, ce n’est vraiment pas la même chose entre les deux ! Le K&N est bien plus costaud.


“Caution: oil before using”. Comme c’est inscrit dessus, le filtre doit être huilé avant son utilisation (huile spécifique aux filtres coton). Puis quand il sera nettoyé, il faudra l’huiler à nouveau.



L’aiguille de boisseau AAU (kit stage 1 pour Austin Mini 1000)

L’aiguille montée d’origine sur les moteurs 1000 avec carburateur HS4 est une AAC (type d’aiguille, assez large). Comme on optimise le flux d’admission avec le kit stage 1 (pipe retravaillée, filtre à air coton), il va falloir rééquilibrer le mélange air / essence en installant une aiguille de carburateur plus riche.

C’est pourquoi il est fourni dans le kit stage 1 une nouvelle aiguille de type AAU, avec un profil plus fin que l’aiguille AAC d’origine. Qui dit profil plus fin, dit plus d’essence dans le mélange, et donc un mélange plus riche mais qui va parfaitement s’adapter au gain de flux d’air.


Tous ces composants montés ensemble forment donc le kit stage 1. Si ces kits ont tant de succès, c’est qu’ils permettent d’améliorer de manière significative les caractéristiques de la Mini. Voyons donc de plus près ce qu’apporte un kit stage 1 à nos chères Mini et quels sont ses avantages ! 😉

QU’APPORTE UN KIT STAGE 1 POUR UNE MINI AUSTIN ?

Les kits stage 1 pour Mini sont vendus en tant que kits “performance”, en cela qu’ils sont censés augmenter les performances générales du moteur. C’est bien évidemment le cas, mais les avantages ne se résument pas à un surplus de puissance. Voyons donc tout ce que peut apporter un kit stage 1 sur nos Minis !

Amélioration globale des performances

Sur un moteur en bon état avant le montage du kit stage 1, on peut constater de nettes améliorations des performances. Plusieurs tests réalisés sur des bancs ont permis de constater :

  • Une augmentation de la puissance moteur d’environ 15 à 20%. Cela voudrait dire que sur mon moteur 998 cm3 développant 42 chevaux d’origine, je pourrais atteindre 50 chevaux maximum en installant un kit stage 1 complet.
  • Une augmentation du couple d’environ 12%.

Attention, comme d’habitude quand il s’agit d’amélioration des performances d’un moteur, ces résultats sont à prendre avec des pincettes et peuvent varier suivant les cas. Car cela dépend de nombreux facteurs : l’état du moteur avant le montage du kit stage 1, son kilométrage, son usure, son type (basse ou haute compression, pré A+ ou A+) etc…

Si les performances sont clairement en hausse et permettent d’avoir un moteur un peu plus tonique et réactif, ne vous attendez pas à une augmentation drastique de la puissance !

Et ces améliorations ne sont possibles qu’en montant l’ensemble des composants du kit stage 1, qui fonctionnent très bien ensemble. L’échappement est, de loin, le premier responsable de cette amélioration des performances, juste avant l’admission.


Baisse de la consommation d’essence

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le kit stage 1 permettrait également de réduire la consommation d’essence de manière significative, comme l’ont montré différents tests. On peut en effet constater une réduction de la consommation jusqu’à 1 L aux 100 km après le montage d’un kit stage 1.

Je n’ai pas encore pu tester personnellement cette différence, mais je ne manquerai pas de vous partager mes résultats dès que possible.


Sonorité et niveau sonore

Même si ce n’est pas forcément un avantage (ça dépend pour qui…), le montage d’un kit stage 1 augmente considérablement le niveau sonore du moteur à l’échappement. Selon le kit que vous choisissez (double pot ou pot unique, sortie normale ou sortie large, double sortie ou sortie unique, acier ou inox) la différence avec le montage d’origine sera plus ou moins importante.

D’origine, la sonorité de l’échappement est déjà plutôt sympa. Mais dans ma configuration (double pots, sortie latérale normale), je trouve que la sonorité du kit stage 1 est assez envoutante, sans pour autant vous détruire les oreilles. Assez discrète au ralenti, elle se révèle dans les tours mais peut devenir un peu bruyante sur autoroute si vous faites de longs trajets.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a été utile ! Si vous avez des questions, des commentaires ou des expériences à partager concernant votre Mini et le kit stage 1, n’hésitez pas à m’écrire dans la partie “Commentaires” en bas de l’article ! 😉

Sources et inspirations :

13 commentaires

Laisser un commentaire