Tutoriels de réparation Austin Mini,  Tutos mécaniques et restaurations

Restauration d’un berceau arrière de Mini Austin

Cela faisait un moment que je voulais rénover le berceau de ma Mini, avant tout pour changer les silentblocs vieillissants et installer un kit de réglage de géométrie. Cette fois, c’est parti ! Et tant que j’y suis, j’en profite pour déposer complètement le berceau arrière et le remettre à neuf. Cette opération est un peu longue mais ne présente aucune difficulté particulière. Et c’est aussi l’intérêt de la voiture ancienne : on peut -presque- tout faire nous même ! Cet article vous présente donc la restauration d’un berceau arrière de Mini de A à Z avec explications et photos à l’appui. 😉

Rappel : je ne suis pas professionnel de la restauration et cet article n’a pas la prétention de vous apprendre comment faire. Il vous présente simplement le travail que j’ai réalisé, les techniques utilisées ainsi que quelques conseils dans le but de vous informer, vous donner envie de vous y mettre ou de vous aider à réaliser ces travaux vous-même.

PREMIÈRE ÉTAPE : DÉMONTAGE ET DÉPOSE DU BERCEAU

Levage de la Mini et dépose des roues

Voiture soulevée et posée sur chandelles, roues déposées, on peut maintenant s’attaquer au berceau.

Dépose du câble de frein à main

Il nous faut libérer le câble de frein à main pour pouvoir sortir le berceau. Pour cela, on passe dans l’habitacle et on va déconnecter le câble au niveau du levier de frein à main.

Je peux maintenant sortir le câble à l’extérieur de la Mini. Le voilà libéré.

Déconnexion des tubes rigides de frein

Le tube de frein rigide arrière est connecté directement sur le répartiteur 3 voies, lui-même fixé sur le berceau arrière. Il nous faut donc déconnecter ce tube pour libérer le berceau.

Le tube de frein est désormais libéré.

Dépose de la ligne d’échappement

La ligne d’échappement de la Mini est fixée par deux fois sur le berceau arrière de la Mini via deux silentblocs. Nous devons donc la faire tomber (à l’arrière seulement) pour la libérer complètement du berceau arrière.

La ligne d’échappement est maintenant désolidarisée du berceau.

Déconnexion de la fixation du câble de démarreur

Le câble de démarreur (reliant la batterie au démarreur) est également maintenu à deux endroits sur le berceau arrière pour éviter qu’il ne flotte. Il suffit de les dévisser.

Dépose des amortisseurs

Il suffit simplement de déposer la fixation supérieure des amortisseurs se trouvant dans le coffre. Pour accéder à la fixation de l’amortisseur gauche, il nous faut d’abord déposer le réservoir d’essence.

Amortisseurs déposés.

Dépose des fixations du berceau sur la caisse

Le berceau arrière est maintenu par 4 ancrages : 2 à l’arrière et 2 à l’avant. Chaque ancrage est fixé à la caisse à l’aide de 2 vis.

Ancrages arrières

Ancrages avant

Les ancrages désormais désolidarisés de la caisse, on va pouvoir déposer complètement le berceau !

Dépose du berceau

Le berceau n’étant plus maintenu, il faut le soutenir pour le descendre. Étant donné que je suis seul pour cette opération, j’utilise un cric et une planche en bois pour le descendre tout en douceur.

On a tombé le berceau !

Dépose du bras de suspension et de son support

L’axe du bras de suspension est fixé à son extrémité extérieure sur son support et à son extrémité intérieure sur l’intérieur du berceau. Il nous faut donc desserrer simultanément les écrous de part et d’autre du bras.

Dépose des silentblocs

Silentblocs avant

Les silentblocs avant sont fixés avec une grosse vis à l’intérieur du berceau. La tête de vis étant plate et ronde, on ne peut pas la desserrer avec une clé ou une douille. Elle est en revanche équipée de deux ergots mais n’ayant pas la clé à ergots adaptée, j’utilise une pince multiprise pour la maintenir pendant que je desserre l’écrou à l’autre extrémité avec un cliquet. Si vous comptez réutilisez la vis, il est préférable d’utiliser une clé à ergots ou d’utiliser un chiffon sur les mords de la pince multiprise pour ne pas endommager la vis.

Silentblocs arrières

Dépose des tampons en jute

Dépose du répartiteur de frein

Démontage des silentblocs d’échappement

Dépose du mécanisme de frein à main

DEUXIÈME ÉTAPE : RÉNOVATION DU BERCEAU


Note : retrouvez tous les couples de serrage nécessaires à la rénovation et au remontage du berceau de la Mini en cliquant sur le lien ci-dessous.


Redressage et décapage du berceau

État général du berceau

Décapage et redressage du berceau

Je m’équipe pour cela des outils indispensables :

Préparation avant peinture

Le berceau est bientôt prêt à passer à la peinture. Il reste à masquer les éléments qui ne doivent pas être peints, de dégraisser l’ensemble du berceau et de le suspendre dans la “cabine de peinture” maison.

Application d’un apprêt anticorrosion

On peut maintenant passer à la peinture ! Étant donné que le support n’est pas parfait (il n’a pas été sablé mais seulement décapé) et qu’il subsiste des traces de corrosion, j’utilise comme bien souvent du Rustol CIP. C’est le meilleur apprêt antirouille que je connaisse. Il permet d’isoler le métal sain tout en stoppant le développement de la rouille lorsque le support est légèrement corrodé.

Ici, je l’applique au pistolet en 2 couches extrêmement fines. Il est très important de faire des couches fines, la peinture ne doit pas masquer complètement le support. C’est une peinture monocomposant. Son seul “défaut” est son temps de séchage : compter au minimum 72h voire bien plus lorsque la température est inférieure à 20°C comme c’était le cas pour moi. Le CIP est recouvrable par tout système de peinture.

Application d’une peinture de finition brillant direct noire

Pour la finition, je ne me suis pas pris la tête : j’ai utilisé un pot de peinture bi-composant polyuréthane noire brillant direct qui me restait en stock. C’est une peinture de carrosserie, je l’applique également en deux couches fines lorsque le CIP est parfaitement sec.

Ce n’est pas une peinture antirouille, mais ça n’a aucune importance puisqu’elle n’est pas en contact direct avec le métal. En revanche, elle est particulièrement résistante aux agressions extérieures (chimiques, projections etc) et c’est ce qui nous intéresse ici.

Fabrication et pose de nouveaux tampons en jute

Remise en état et remontage des supports de berceau

Remontage des ancrages de berceau et remplacement des silentblocs

Supports avants

Je remplace ici les anciens silentblocs par des neufs. Ceux d’origine pouvaient encore paraître en bon état à l’extérieur, mais en réalité ils étaient complètement ovalisés à l’intérieur. Cela provoque du jeu dans la fixation du berceau, ce dernier risquant de bouger démesurément.

J’ai préféré utiliser des silentblocs en caoutchouc plutôt que les versions dites “Poly” en PU (polyuréthane). Le caoutchouc est certes moins résistant dans le temps et moins rigide que le PU mais il permet tout de même une bien meilleure absorption des chocs et des vibrations. Ce n’est pas un hasard si d’origine, le constructeur privilégie le caoutchouc au PU, ce dernier étant pourtant moins cher. Il faut avant tout privilégier les caoutchoucs de bonne qualité (d’origine si possible), qui possède la bonne dureté (ni trop rigide ni trop souple) et offre une bonne longévité.

Supports arrières

Montage d’un kit de réglage de géométrie (parallélisme et carrossage)

J’ai décidé de monter sur ma Mini un kit de géométrie réglable avant et arrière. Vous pouvez trouver ce kit chez Mini Spares. Il permet de régler :

  • A l’avant, en plus du parallélisme : la chasse et le carrossage.
  • A l’arrière : le parallélisme et le carrossage.

En réalité, ce sont surtout les réglages du train avant qui m’intéressaient en premier lieu. Ils permettent en effet de compenser les marges de montage du train avant ainsi que les déformations occasionnées par la route et le temps. Mais le bon réglage du train avant ainsi que le comportement de la voiture ne peut jamais être parfait si la géométrie du train arrière n’est pas dans les valeurs d’origine.

En effet, le berceau arrière lui aussi finit par se dérégler avec le temps mais il est impossible de rectifier la géométrie dans sa configuration d’origine. Il est dans ce cas impératif d’installer un support de bras de suspension arrière réglable sur les 2 axes, carrossage et parallélisme. Cela est également souvent indispensable lors du réglage de la géométrie du train avant au laser, qui se base sur le réglage du train arrière. Si ce dernier est mal réglé, il sera impossible de procéder à la bonne géométrie du train avant.

Remontage des bras de suspension

J’avais déjà rénové le bras de suspension il y a 4 ans : changement de roulements à rouleau, changement de l’axe et peinture complète. La Mini a très peu roulé depuis, je n’ai donc touché à rien :).

Remontage des rotules et cônes de suspension

J’ai supprimé la trompette de suspension d’origine pour y installer un kit hi-lo il y a 4 ans afin de pouvoir régler la hauteur des trains avant et arrière. Je les conserve ici sans modification.

J’avais remplacé à ce moment-là les rotules et leurs soufflets. Les soufflets en caoutchouc n’ont tenu que quelques mois avant de craqueler et de se déchirer malgré une utilisation de la Mini très occasionnelle. J’ai donc décidé de les remplacer par des soufflets en polyuréthane (disponible chez Mini Spares) qui sont beaucoup plus chers (3 fois le prix des caoutchoucs) mais qui devraient durer aussi beaucoup plus longtemps.

Remontage du répartiteur de frein

Remise en état et remontage du mécanisme de câble de frein à main

TROISIÈME ÉTAPE : REMONTAGE DU BERCEAU

Repose du berceau sur la caisse

Nous y sommes ! Nous allons enfin pouvoir remonter le tout ! 😉

Réglage de la géométrie du train arrière

En réalité, je ne vais pas vraiment ici régler le train arrière, car ce sera bientôt l’objet d’un article complet sur Sortie de Grange avec réglage du train avant + train arrière de la Mini.

Pour le moment je vais donc tout simplement régler le nouveau support de bras de suspension dans les mêmes côtes que le support d’origine (parallélisme et carrossage). Nous ferons le “vrai” réglage plus tard.

Réglage du parallélisme à l’aide d’une clé allen et d’une clé plate. Pour obtenir le même réglage qu’avec les supports d’origine, il faut positionner la petite vis en haut du support dans le trou central (il y a 3 trous).
Carrossage : pour obtenir le même carrossage qu’avec le support d’origine, j’ai simplement repéré précisément la hauteur du trou de l’axe par rapport au berceau et je l’ai reporté sur le nouveau support. Le réglage de la vis se fait avec une clé allen et un contre-écrou de blocage.

Repose des amortisseurs

Repose des silentblocs et de la ligne d’échappement

Reconnexion du tube de frein au répartiteur

Remontage des flexibles de frein (aviation)

J’ai décidé de monter des flexibles de frein aviation pour remplacer les flexibles d’origine qui ont fait leur temps. Les flexibles “aviation” sont des durites tressées métalliques de la marque Goodridge. Ils offrent une plus grande résistance à la pression du liquide de frein et aux hautes températures que les flexibles en caoutchouc. Cette technique aviation issue de la compétition évite ainsi l’effet “pédale molle” des durites d’origine lorsque les freins chauffent notamment.


C’est terminé ! J’espère que cet article vous sera utile pour réaliser vous-même la rénovation du berceau de votre Mini. Si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à les laisser en commentaires juste en bas de l’article, je vous répondrais sans faute ! 😉

16 commentaires

Laisser un commentaire