Guide de l'outillage pour nos anciennes

Outillage à main : quelles marques choisir ?

Les marques d’outillage à main sont aujourd’hui pléthores sur le marché français. Si, de loin, les outils des différentes marques peuvent se ressembler tous plus au moins, les différences de qualité, et donc de prix, vont du simple au triple, voire plus encore selon les cas. Ce qui nous amène à nous poser tout un cas de questions au moment d’investir dans de l’outillage pour entretenir ou réparer notre voiture ancienne : la différence de prix entre les marques “premiers prix” et les marques premium est-elle justifiée ? Est-ce que cela vaut vraiment le coup d’investir dans de l’outillage “cher” ? Quelles marques choisir pour ses outils ? Je vais tenter de répondre à toutes ces questions ici ! 😉


Marques d’outillage à main : stop aux idées reçues !

En parlant autour de moi dans le monde de la voiture ancienne et en parcourant beaucoup de forums spécialisés, je me suis rendu compte qu’il y avait tout un tas d’idées reçues qui circulaient autour de l’outillage, et que les gens se plaisent à répéter…

Idée reçue N°1 : marques françaises ou allemandes = outillage à main de qualité

C’est une idée reçue qui plaît bien : “C’est allemand, donc c’est du costaud”. Si cette affirmation est certes vraie pour certaines marques allemandes, elle aussi complètement fausse pour d’autres. On peut également dire la même chose pour les marques d’outillage françaises. Marque allemande ou marque française, cela ne veut pas dire forcément Made in Germany ou Made in France !

A contrario, on a tendance à dévaloriser de manière systématique toutes les marques ne provenant pas d’Europe ou des Etats-Unis et plus particulièrement à critiquer la qualité des outils de marques Asiatiques par exemple. Si effectivement nombre d’outillages asiatiques sont à déconseiller, il en existe néanmoins de très correctes proposant des outils d’excellente qualité. Et là encore, Made in Asia n’est pas toujours synonyme de mauvaise qualité, loin s’en faut !


Idée reçue N°2 : les marques d’outillages sont toutes fabricantes

Il y a 2 catégories de marques d’outillage :

  • Les marques fabricantes “manufacturiers”, qui développent, conçoivent et fabriquent eux-mêmes tous leurs outils ou du moins en grande partie. Elles possèdent généralement leurs propre sites de production. Ce sont généralement les marques les plus anciennes, les marques historiques.
  • Les marques de “retail”, qui achètent les outils directement “sur étagère” à un fournisseur externe, en demandant d’apporter des modifications plus ou moins importantes selon un cahier des charges plus ou moins spécifiques en fonction des marques, pour les revendre ensuite sous leur propre nom. C’est pour cela que l’on retrouve parfois chez différentes marques d’outillage d’entrée ou de moyenne gamme des outils quasi identiques (où seuls les logos et la couleur ont changé par exemple).

Dans la partie “quelles marques choisir pour ses outils”, je distinguerai donc toujours les fabricants historiques des marques “distributeurs-revendeurs”.


Idée reçue N°3 : “ça sort de la même usine, c’est la même qualité”

On entend très souvent cette affirmation sur les forums de voitures anciennes ou de mécanique en général : “ces deux outils (de marques différentes) sortent de la même usine donc c’est la même qualité”.

Et non ! Ce n’est pas parce que deux outils de marques différentes qui peuvent sembler visuellement identiques sortent de la même usine qu’ils sont de même qualité ! Ils peuvent avoir été fabriqués selon deux process différents, avec des cahiers des charges différents et même des matériaux différents (qualité d’acier notamment). Par exemple, les pinces des marques Facom et Expert sont fabriquées dans la même usine (en France) mais ce n’est pas pourtant qu’elles sont de même qualité, alors que les deux marques appartiennent pourtant au même groupe.


Idée reçue N°4 : “les outils, c’était mieux avant !”

C’est une idée reçue globale assez répandue dans tous les domaines, et les outils n’y échappent pas. Pourtant, à quelques exceptions près, c’est complètement faux dans le domaine de l’outillage !

Je possède dans mon atelier deux coffrets de douilles et cliquets Facom : un des années 50 et un de 2020. Et bien je peux vous dire que le plus récent est bien plus qualitatif à tous les niveaux : plus précis, plus ergonomique, moins de jeu de fonctionnement, et une qualité d’acier et de finition largement supérieure à celui des années 50.

Et pourtant, j’adore les outils anciens et j’en utilise d’ailleurs le plus possible, car c’est pour moi un plaisir de réparer des voitures anciennes avec les outils d’époque. Mais force est de constater que les “progrès” (même si j’ai du mal avec ce mot) dans ce domaine-là sont tout de même bien réels et que les outils d’aujourd’hui sont à la fois plus aboutis et plus costauds qu’à l’époque, d’une manière générale.


Idée reçue N°5 : “c’est garantie à vie, c’est forcément le top de la qualité !”

Là encore, si vous pensez ça, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude, si vous m’autorisez l’expression !

Je ne dis pas que les marques qui offrent la garantie à vie propose des outils de mauvaise qualité. De très grandes marques fabricantes (que nous citerons juste après), proposent des outils garantis à vie d’une conception et d’une qualité incroyable.

Mais aujourd’hui beaucoup de marques profitent de cet argument devenu marketing pour mieux vendre leurs outils. En un mot : toutes les marques qui proposent la garantie ne se valent pas. Magnusson (marque de Castorama), Dexter Pro (marque de Leroy Merlin) garantissent leurs outils à vie : pourtant leur qualité est très largement inférieure à d’autres grandes marques historiques proposant également une garantie à durée illimitée.

D’ailleurs, soyez vigilants avec la garantie à vie : il s’agit le plus souvent d’une garantie contre des défauts de fabrication et ne prend pas en charge les outils usés, rouillés ou encore mal utilisés par exemple. Selon les différents retours que j’ai pu avoir, Facom par exemple est de plus en plus pointilleux sur l’application de la garantie.

Quelles marques d’outillage à main pour réparer son ancienne ?

On l’a dit plus haut, les marques d’outillages à main sont aujourd’hui très nombreuses et proposent pourtant des outils qui, de loin, peuvent se ressembler beaucoup.

Je vais donc ici tenter de comparer les marques les plus répandues sur le marché français. Si je suis passionné par les voitures anciennes populaires, j’avoue avoir également un faible pour les outils à main. Cela fait plusieurs années que je décortique les catalogues de toutes les marques et que j’ai pu en tester un certain nombre de manière intensive. Je vais donc tenter de donner mon avis sur les outils de chaque marque, basé avant tout sur mon expérience personnelle mais également sur ce que j’ai pu voir, lire ou entendre.

J’ai donc séparé ici les marques en 2 catégories :

  • Les marques fabricantes historiques.
  • Les marques de “retail”, plus récentes.

Les fabricants d’outillage à main historiques

Bahco

Carte d’identité

  • Création : 1886.
  • Nationalité : Suède.
  • Spécialiste historique des clés anglaises et clés à molette.
  • Outillage garantie à vie.
  • Groupe SNA Europe (Snap-On).
  • Lien vers le site de la marque : ici.
  • Où s’en procurer : Mano Mano, quincallerie.pro, RS Components

Histoire de la marque

Bahco (B A Hjorth & Co) est l’une des plus anciennes marques d’outillage encore présente sur le marché. L’entreprise commence son activité par la production d’acier de haute qualité, en Suède. Quelques années plus tard, l’acier est utilisé dans un premier temps pour la fabrication d’hameçons, qui est devenu l’emblème de la marque jusqu’à aujourd’hui : ainsi le fameux poisson entouré de l’hameçon est le logo de Bahco depuis sa création en 1886. Dans la foulée, la marque se lance et se spécialise dans la fabrication de lames de scie, dont la qualité est encore reconnue aujourd’hui.

En 1888, Johan Petter Johansson, un des fondateurs de Bahco, inventa la première clé à tube (aujourd’hui appelée “clé serre-tube”) puis, 4 ans plus tard, fait breveter la première clé à molette.

Depuis, l’entreprise s’est diversifiée et propose une gamme extrêmement complète d’outillage à main, que ce soit pour le jardinage, et, pour ce qui nous intéresse ici, l’automobile. Aujourd’hui, Bahco fait partie du groupe SNA Europe, propriété de Snap-on (USA).

Les outils Bahco

Aujourd’hui encore, Bahco est spécialiste des clés à molette, dont la qualité est renommée mondialement. Mais de manière globale, l’ensemble de son offre produit est très qualitative. L’offre est vaste et globalement orientée haut de gamme. Un gros travail de conception est également réalisé pour améliorer l’ergonomie des outils, conçus pour une utilisation intensive. La marque suédoise propose également toute une gamme d’outils spécifiques pour l’automobile.

J’ai pu utiliser pas mal d’outils Bahco et j’en suis globalement très satisfait : clés à molettes bien évidemment (même si en mécanique, on est d’accord que c’est un peu l’outil du bourrin !), clés plates à cliquet, pinces, scies à métaux, limes… Je n’ai jamais eu à m’en plaindre.

Côté tarifs, c’est évidemment assez cher mais je ne trouve pas ça excessif au vu de la qualité et de la prise en main. Gros bémol en revanche, il est encore difficile de se procurer l’ensemble de la gamme Bahco en France.

Bahco, en résumé

La marque suédoise propos une gamme très complète, des outils durables, ergonomiques et bien finis. A recommander pour une utilisation régulière ou intensive, mais cela reste relativement abordable même pour une utilisation plus occasionnelle.

Les +

  • Très bonne conception et beau travail sur l’ergonomie des outils.
  • Fabrication de qualité et durable, belle finition.
  • Garantie à vie.
  • Outils à acheter les yeux fermés : clés à molettes et clés serres-tubes (spécialistes historiques), cliquets 80 dents étanche, clés plates…
  • Tarifs élevés mais encore abordable au regard de la qualité
  • Gamme spécifique automobile

Les –

  • Quelques difficultés à se procurer l’ensemble de la gamme en France. Achats en ligne exclusivement pour la majorité des outils.
  • Très peu d’indications sur la provenance des outils Bahco : où sont-ils fabriqués ?

Beta

Carte d’identité

  • Création : 1923.
  • Origine : Italie.
  • Fabrication : une bonne partie de la production est faite en Italie.
  • Lien vers le site de la marque : ici.
  • Où s’en procurer : millmatpro.com, guedo-outillage.fr

Histoire de la marque

Beta Utensili débute son activité de conception et fabrication d’outils en 1923. La marque italienne devient rapidement leader du secteur dans le pays et distribue alors ses outils dans toute l’Europe.

Aujourd’hui, Beta vend ses produits dans le monde entier. Elle continue de concevoir et produire ses outils en interne. Une bonne partie des outils Beta est d’ailleurs toujours fabriquée en Italie, dans 3 sites différents.

La marque s’est largement orientée dans les outils pour la mécanique automobile et est d’ailleurs très présente dans le motorsport (moto et auto) à travers le sponsoring.

Les outils Beta

Les outils Beta sont assez réputés dans le milieu automobile et leurs qualités n’est plus à prouver. Il y a cependant, à mon sens, quelques disparités dans la qualité de fabrication des outils, et que le prix est parfois un peu élevé comparé à d’autres outils de qualité équivalente chez d’autres marques.

Mais n’ayant jamais pu tester leurs outils sur une longue durée, je préfère rester sur la réserve pour le moment.

Beta, en résumé

Des outils globalement qualitatifs et durables, même si certains sourcing peuvent paraître un peu “cheap”. Beta est néanmoins une valeur sûre pour tous les outils basiques du restaurateur de voiture anciennes.

Les +

  • Fabrication italienne pour une partie de la gamme
  • Fabrication de qualité, excellente finition
  • Gamme complète et spécialisée dans l’automobile

Les –

  • Qualité des outils de la gamme parfois variable

Facom

Carte d’identité

  • Création : 1918.
  • Origine : France.
  • Spécialités ?
  • Fabrication : France (servantes, pinces, tournevis notamment), Europe, Asie.
  • Garantie à vie.
  • Groupe : Stanley Black&Decker (USA).
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Partout ! Master Outillage est bien souvent le moins cher pour les outils Facom.

Histoire de la marque

Facom (Franco Américaine de Construction d’Outillage Mécanique) a été créée en 1918 par le français Louis Mosés à Paris. Au départ, son atelier de fabrication est dédié à la fabrication d’un unique outil : la clé à molette “Lachèze” qui deviendra ensuite la célèbre clé 101 ou “Madame 101”.

Depuis, la marque française n’a eu de cesse d’élargir sa gamme de produits au point de devenir l’entreprise leader d’outillage à main en Europe. La marque a profité de l’essor industriel du Vieux Continent pour développer son activité et asseoir sa notoriété. Son sens de l’innovation et la qualité de ses outils en ont fait une marque de référence en Europe.

Rachetée plusieurs fois depuis 1999, Facom fait aujourd’hui partie du groupe américain Stanley Black&Decker et y tient le rôle de la marque d’outillage à main haut de gamme.

Les outils Facom

On ne présente plus Facom. Référence incontournable pour les uns, beaucoup trop chère pour les autres, la marque ne laisse pas indifférent. Certains collectionnent les outils Facom, d’autres se font tatouer le logo sur le bras… la marque déchaîne parfois les passions ! A contrario, les adeptes du “c’était mieux avant” critiquent la baisse de qualité de la marque et les prix qu’ils jugent exorbitants. Je vais donc tenter de mon côté d’être le plus objectif possible !

J’utilise beaucoup d’outils Facom depuis un moment maintenant. Concernant la qualité de fabrication, j’ai été très souvent satisfaits, parfois déçu. Disons que lorsque l’on paye le prix fort (parfois le double de prix d’une bonne marque), on s’attend à une forme de perfection. Si je n’avais rien à dire pour 95% des outils que j’ai pu utiliser, j’ai été déçu deux fois. Une fois sur des tournevis dont le traitement de surface s’est écaillé après seulement quelques utilisations et une autre fois sur une clé dont la fourche s’est rapidement déformée sur un écrou récalcitrant. Le reste du temps, je dois dire que cela reste du très costaud.

Une prise en main exceptionnelle

Mais à mon sens, et c’est ce qui me plaît le plus dans les outils Facom, c’est la prise en main et le confort d’utilisation au quotidien. Un gros travail est fait sur la conception des outils pour faciliter la vie des utilisateurs et améliorer l’ergonomie.

Je prends l’exemple d’une simple clé mixte. On pourrait se dire : “une clé mixte c’est une clé mixte, pas la peine de mettre 50% plus cher pour ce genre d’outil”. Mais prenez en main et utilisez une clé “milieu de gamme”, puis prenez en main et utilisez ensuite une clé Facom. Je peux vous garantir que ce n’est pas du tout la même chose : la Facom a une excellente prise en main, elle se positionne rapidement sur l’écrou, elle ne ripe pas et elle ne vous fait pas mal à la main lors du desserrage. Résultat : vous gagnez de précieuses secondes et du confort d’utilisation. Personnellement, ça me donne ENVIE d’utiliser ces outils, je sais qu’avec, l’opération que je vais réaliser va bien se passer.

Évidemment, cela n’a pas beaucoup d’intérêt pour une utilisation occasionnelle. Mais pour une utilisation quotidienne ou intensive, cela fait une grosse différence. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres outils. Tout ça pour dire : la différence de prix ne se fait pas seulement dans la qualité de fabrication ! Chez Facom, on paye aussi le travail de conception et de R&D.

Facom, en résumé

LA valeur sûre par excellence. Avec Facom, vous êtes sûrs de ne pas vous tromper (à quelques rares exceptions près). Les outils peuvent vous paraître chers parfois, mais personnellement je n’ai jamais regretté d’avoir mis le prix. La qualité est au rendez-vous, mais c’est surtout le confort d’utilisation qui fait pour moi la différence au quotidien. A recommander donc fortement pour les outils utilisés de manière intensive, ou qui nécessitent d’être particulièrement résistants.

Les + :

  • Qualité de fabrication.
  • Prise en main et confort d’utilisation.
  • Outils innovants.
  • Garantie à vie.
  • Distribués partout en France.
  • Fabrication française pour certains types de produits.
  • Outils Facom à recommander tout particulièrement : pinces étau (500), clés plates, extracteurs, lève-soupapes (U43)… et globalement l’ensemble de la gamme.

Les – :

  • Tarifs très élevés.
  • Fabrication parfois un peu décevante sur certains produits spécifiques (au regard du prix).
  • Une bonne partie des outils ne sont plus fabriqués en France (Europe ou Asie).

Gedore

Carte d’identité

  • Création : 1919.
  • Nationalité : Allemagne.
  • Fabrication : Allemagne.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Contorion, Alternate.

Les outils Gedore

Les outils Gedore figurent parmi les meilleurs du marché. Peu connue en France du fait d’une distribution principalement destinée aux professionnels, la marque fabrique pourtant une très large gamme d’outils dans 8 usines implantées en Allemagne, et ce depuis plus de 100 ans. C’est d’ailleurs une des dernières marques d’outillage à avoir un taux de fabrication de ses outils en Allemagne de près de 100%, là où la plupart ont délocalisé une bonne partie de leur production.

On retrouve bien souvent de très anciennes clés plates Gedore encore parfaitement fonctionnelles dans les anciens ateliers ou vieilles caisses à outils, preuve supplémentaire de la qualité des outils de cette marque centenaire.

L’industriel allemand conçoit lui-même ses outils. A l’instar de Facom par exemple, Gedore est également en mesure de fabriquer des outils spécifiques à la demande du client.

La gamme Gedore Red

Attention, depuis quelques années, Gedore a lancé une nouvelle gamme de produit, appelée Gedore Red (pour les différencier des “vrais” outils Gedore qui eux sont bleu). Cette gamme d’outils est mieux distribués et se destine notamment aux particuliers. Les outils ne sont pas fabriqués en Allemagne et ressemblent aux outils d’autres marques moins “prestigieuses” comme KS Tools ou Kraftwerk. Ce ne sont pas des outils de mauvaise qualité, loin s’en faut, mais on ne peut pas les comparer avec les standards de qualité des vrais outils Gedore “Bleu”.

Côté tarif, on paye évidemment le prix fort pour du Gedore. Mais là encore, vu la qualité des outils, on est clairement sur de l’investissement à long terme. La gamme Gedore Red est quant à elle beaucoup plus accessible.

Gedore, en résumé

Les outils Gedore sont destinés à un usage professionnel. On a donc affaire à des outils d’excellente qualités mais extrêmement chers. A réserver à une utilisation professionnelle ou intensive donc. La gamme Gedore Red, moins chère mais bien moins qualitative, est une bonne alternative pour une utilisation plus occasionnelle ou pour des outils plus spécifiques.

Les +

  • Fabrication en Allemagne.
  • Outils de très haute qualité, parmi les plus durables du marché.

Les –

  • Tarifs très élevés.
  • Peu d’innovations et de mise à jour de la gamme ?

Hazet

Carte d’identité

  • Création : 1868
  • Nationalité : Allemagne.
  • Spécialité : servantes (les fameuses “Assistent”), armoires à outils, clés dynamométriques, outillage pneumatique.
  • Fabrication : Allemagne.
  • Garantie sans limitation de durée.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Contorion, Conrad.

Histoire de la marque

Fondée en 1868, Hazet doit tout simplement son nom aux initiales de son fondateur, Hermann Zerver : “H” est prononcé en allemand (“HA”) et “Z” est prononcé “TSETT”.

Entreprise familiale depuis cinq générations, Hazet est une des plus anciennes marques d’outillage au monde encore sur le marché.

Les outils Hazet

En Allemagne ou pour les amoureux de Volkswagen anciennes, Hazet est un peu la marque d’outils de référence, comme peut l’être Facom en France ou pour les amateurs de voitures anciennes.

Dans l’Hexagone, la marque n’est pas forcément très répandue ni très connue. En revanche, on connaît tous les fameuses servantes Hazet “Assistent”, aujourd’hui presque devenues des objets de collection en elles-mêmes. La marque s’est d’ailleurs fait des servantes une spécialité aujourd’hui.

Spécialisée notamment dans l’automobile, la marque propose une gamme extrêmement complète pour notre secteur.

Hazet conçoit et fabrique la majorité de ses outils en interne, dans ses usines Allemandes. Je n’ai jamais eu l’occasion de tester moi-même les outils de la marque pour le moment, mais de ce que j’ai pu en entendre, la qualité de fabrication est top et l’ergonomie excellente.

Bien évidemment, les tarifs sont en accord avec la qualité des outils, leur fabrication allemande et l’histoire de la marque : il s’agit là certainement des outils parmi les plus chers du marché.

En France, on peut trouver relativement facilement la gamme d’outils Hazet, chez Conrad ou sur Amazon par exemple.

Hazet, en résumé

Certainement la marque d’outillage la plus aboutie selon moi ! Plus de 150 ans d’expérience, des outils “iconiques”, une fabrication allemande et un vrai travail de R&D pour faire évoluer la gamme au fil des années… c’est beau ! Évidemment, tout ça se paye au prix fort. A réserver donc pour de l’usage intensif… ou pour le plaisir du bel objet !

Les +

  • Qualité de fabrication exceptionnelle.
  • Outils ergonomiques, excellentes prise en main.
  • Conception intelligente, outils “innovants”.
  • A acheter les yeux fermés : clés dynamométriques, servantes, outillage pneumatique.

Les –

  • Tarifs assez exorbitants pour cette marque qui jouit d’une forte notoriété (en Allemagne surtout).
  • Peu de revendeurs “physiques” en France.

Irimo

Carte d’identité

  • Création : 1930
  • Nationalité : Espagne.
  • Groupe SNA Europe.
  • Site web de la marque : ici.

Histoire de la marque

Crée au Pays Basque en Espagne dans les années 1930, Irimo se spécialise d’abord dans la fabrication d’axe de charrettes et d’outils pour le broyage du ciment.

La marque inventa 10 ans plus tard la clé à molette à usage intensif qui connue une renommé internationale, recevant notamment la médaille d’or au salon international des inventeurs de Bruxelles dans les années 1940.

Irimo se tourne ainsi peu à peu sur la conception et fabrication d’outils pour l’industrie et les professionnels, et notamment dans le secteur automobile.

La marque fait aujourd’hui partie du groupe SNA Europe (Snap-on, Bahco…).

Les outils Irimo

Irimo propose une gamme assez complète pour l’automobile, même si on est loin de celles des marques précédemment évoquées. On y retrouve en revanche l’ensemble des outils de base pour la réparation et l’entretien de nos anciennes.

Côté qualité, c’est tout à fait correct, mais il ne faut pas s’attendre à du très haut de gamme. Les outils paraissent costauds et sont globalement plutôt bien finis, mais sont beaucoup moins travaillé en termes de conception et d’ergonomie que des marques comme Gedore, Facom ou Hazet par exemple.

Seuls certains outils sont fabriqués en Europe et Irimo semble n’être aujourd’hui qu’un revendeur, et non plus manufacturier. Bien sûr, les tarifs s’en font ressentir : les outils Irimo sont bien plus abordables que pour les marques proposant du Made in France ou Made in Germany.

Irimo, en résumé

Des outils globalement sérieux, mais à réserver peut-être pour de l’utilisation occasionnelle ou régulière et non intensive. Chez cette marque, on privilégiera plutôt les outils “basiques” (clés, douilles, cliquets etc) qui semblent de bonne qualité.


Knipex

Carte d’identité

  • Création : 1882
  • Nationalité : Allemagne.
  • Spécialité : pinces, notamment les pinces multiprises (Alligator et Cobra).
  • Fabrication Allemande pour la quasi totalité du catalogue.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer : un peu partout. Tarifs intéressants chez Alternate.

Histoire de la marque

Créée en 1882, Knipex est une entreprise familiale indépendante, gérée par ses propriétaires et ce depuis 4 générations.

La société a commencé son activité en tant que forge, pour y fabriquer des tenailles et autres pinces pour maréchal-ferrant notamment, faites à la main !

Depuis, l’entreprise s’est spécialisée dans la conception et fabrication de pinces, enrichissant peu à peu sa gamme. La marque “Knipex” que l’on connaît aujourd’hui n’est créée qu’en 1942.

Aujourd’hui, la marque propose plus d’une centaine de types de pinces différentes, déclinées en plus de 900 versions. L’ensemble de la conception et de la production des pinces Knipex est réalisée en interne, en Allemagne.

Cela en fait LA marque de pinces référente aujourd’hui.

Les outils Knipex

La marque produit exclusivement des pinces. Leur prise en main, leur facilité d’utilisation, leur efficacité et leur longévité sont mondialement reconnues. Autant dire que vous pouvez y aller les yeux fermés !

Parmi leurs spécialités, les pinces multiprises Alligator et Cobra sont de véritables références en la matière. Quand vous en prenez une dans les mains, vous ne voudrez plus utiliser une pince multiprise d’une autre marque ! 😉

Pour mon atelier, j’ai acheté toutes mes pinces chez Knipex : pinces universelles, pinces coupantes, pinces à becs longs, pince à dénuder, pinces à circlips, pinces multiprises, pinces à sertir… et je n’ai vraiment rien à redire !

Les pinces Knipex n’ont rien à envier aux pinces Facom, vendues bien souvent beaucoup plus chères ! En effet, le prix des pinces Knipex paraît tout à fait correct au regard de leur qualité de fabrication.

Knipex, en résumé

Pour moi la référence lorsque l’on parle de pinces. A acheter les yeux fermés, d’autant que les prix ne sont pas exorbitants pour des pinces de cette qualité-là fabriquées en Allemagne. Que ce soit pour entretenir occasionnellement sa voiture ancienne ou pour une utilisation professionnelle, vous ne serez pas déçus.

Les +

  • Efficacité.
  • Durabilité.
  • Bonne prise en main, pinces très agréables à utiliser.
  • Tarifs tout à fait corrects.
  • Spécialités : pinces multiprises Cobra et Alligator (une tuerie à l’utilisation, et des mords indestructibles), pinces-clé, pinces à dénuder automatiques…

Les –

  • Manque d’innovation ?

Mob Outillage

Carte d’identité

  • Création : 1920
  • Nationalité : France.
  • Spécialité : outils de frappe, limes…
  • Fabrication française pour certaines gammes de produits.
  • Garantie sans limitation de durée.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Mano Mano, Quincaillerie.pro, Outiland,

Histoire de la marque

Si la marque a été créée sous sa forme moderne en 1920, la forge du Milourd au Chambon Feugerolles (Loire), à l’origine de Mob, date elle de 1743 ! C’est d’ailleurs toujours dans cette même commune que se trouve aujourd’hui encore le siège social du groupe Mob.

C’est via une croissance externe (fusions, reprises d’entreprises) que la marque développe son savoir-faire industriel. Les exemples sont nombreux, avec parmi eux :

  • Fusion entre la Forge de la Loire et la Forge de Milourd en 1956
  • Reprise du fabricant de limes français Talabot en 1982
  • Rachat du fabricant Peddinghaus Allemagne (martellerie notamment) en 1991
  • Reprise du fabricant Dynachoc en 1999 (maillets bois).

En 2016, Mob fusionne avec la société Roger MONDELIN (spécialiste en outillage pour professionnels du bâtiment) et devient le groupe Mob Mondelin.

Les outils Mob

En véritable fabricant, Mob conçoit et produit ses outils en interne. Son savoir-faire initial (forge) et ceux acquis aux cours des différentes fusions et acquisitions en font une marque référente pour un bon nombre d’outillages à main qui nous intéressent dans la voiture ancienne :

  • Marteaux de mécaniciens
  • Marteaux de carrossiers
  • Maillets lamellés bois Dynachoc
  • Tas de carrossiers
  • Limes
  • Découpes-joints…

Tous ces outils sont vraiment des références en la matière : bien étudiés, d’excellente qualité et durables. La plupart des outils Mob sont fabriqués en France dans ses propres usines ou en Europe. Bien évidemment, ces outils sont globalement chers : on paye la qualité et lieu de fabrication.

Mob propose également une large gamme d’outils à main plus “classiques” : clés, douilles, cliquets, tournevis, pinces etc. Si l’ensemble paraît de bonne qualité, disons que je ne vois pas vraiment leur valeur ajouté par rapport à la concurrence.

Mob, en résumé

Un des derniers fabricants français d’outillage à main ! Mob reste une référence dans l’outillage à main avec notamment une gamme d’outils pour les carrossiers et formeurs qu’on trouve difficilement ailleurs. Le prix des outils est élevé, mais c’est pour moi tout à fait en accord avec la qualité et la provenance des outils.

Les +

  • Fabrication française pour bon nombre d’outils
  • Excellente qualité de fabrication
  • Gamme très large de marteaux et de tas de carrossiers (unique sur le marché).
  • A acheter les yeux fermés : marteaux, tas de carrossiers, maillets, limes, découpe-joints : c’est LE spécialiste historique.

Les – :

  • Tarifs élevés
  • Pour de l’outillage “basique” (cliquets, clés, douilles, tournevis…), je pense que vous trouverez mieux ailleurs.

Sam

Carte d’identité

  • Création : 1921
  • Nationalité : France.
  • Spécialité : dynamométrie notamment.
  • Fabrication : française pour une bonne partie de la gamme.
  • Garantie sans limitation de durée.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Un peu partout : Mano Mano, Bricozor, magasins de bricolage…

Histoire de la marque

L’entreprise SAM est issue des Forges Stéphanoises, une PME familiale fondée en 1906 par François Blanc. Puis, durant la première guerre mondiale, les États-Unis viennent en aide à la France en apportant et en lui faisant découvrir notamment leur outillage à main industriel de haute qualité : clés, pinces, tournevis, cisailles…

A la fin de la guerre, François Blanc décide ainsi de reconvertir une partie de sa forge pour la fabrication d’outillage industriel et baptise alors sa société “SAM”, en “hommage” à l’Oncle Sam d’Amérique.

Aujourd’hui fabricante multi-spécialistes d’outillage à main professionnel, la marque reste toujours installée depuis ses débuts en 1921 à Saint-Étienne. Entreprise familiale par excellence, c’est aujourd’hui un acteur majeur dans la fabrication et distribution d’outillage pour la réparation automobile.

Les outils Sam

Lorsqu’on évoque le sujet des marques d’outillage à main français de qualité pour l’automobile, on entend souvent ces deux noms : Facom et Sam. Les deux marques semblent très proches en terme de qualité d’outillage, ce qui est plutôt bon signe pour Sam.

Je n’ai malheureusement jamais encore eu l’occasion d’utiliser des outils Sam, je ne peux donc pas vous donner mon avis personnel. Néanmoins, j’ai toujours entendu que du positif sur les outils SAM et je n’ai jamais eu vent de retours négatifs sur la qualité de leurs produits.

Leur gamme est extrêmement vaste, les outils sont conçus en internes et, pour certains, fabriqués en France (clés notamment). Dans la globalité, on peut donc y aller les yeux fermés.

SAM jouit également d’un excellent savoir-faire dans les clés dynamométriques (première clé dynamométrique SAM en 1953). Sa volonté d’innover et son travail permanent de R&D en font une marque d’outillage de premier choix pour nous faciliter la vie dans la réparation de nos voitures anciennes.

SAM, en résumé

Une marque d’outillage à main historique qui fait référence en France. Outils de qualité, innovants, garanties à vie, fabriqués en France pour certains, c’est du très sérieux. A conseiller pour de l’usage intensif ou professionnel, même si les outils SAM sont largement distribués dans les magasins de bricolage grand public.

Les +

  • Une partie de la production fabriquée en France.
  • Qualité de fabrication qui n’est plus à prouver.
  • Garantie à vie.
  • Travail d’innovation.
  • Très bien distribués en France.
  • Spécialité : clés dynamométriques.

Les –

  • Outillage un peu “cher”, forcément.
  • Quelle valeur ajoutée par rapport à Facom (un peu considérée comme la référence en France) ?

Stahlwille

Carte d’identité

  • Création : 1862.
  • Nationalité : Allemagne.
  • Fabrication : allemande à 100%.
  • Garantie : sans limitation de durée.
  • Site web de la marque : ici.
  • Où s’en procurer ? Oxerad, Contorion, Amazon…

Histoire de la marque

Fondée en 1862, la marque allemande Stahlwille (“Stahl” veut dire “acier” en Allemand et “Wille” est le nom de son fondateur, mais ne me demandez pas comment ça se prononce !) est la plus ancienne marque d’outillage à main évoquée ici, et certainement la plus ancienne encore en vie aujourd’hui !

L’exigence du plus haut niveau de qualité a toujours été le maître mot de la marque depuis ses débuts. Son fondateur, Eduard Wille, a ainsi créé à Wuppertal-Cronenberg l’une des forges d’outils les plus modernes en Europe.

Depuis, tous les outils Stahlwille sont restés conçus, développés et fabriqués à 100% en Allemagne , ce qui est assez rare pour le souligner !

Les outils Stahlwille

La qualité et la précision des outils Stahlwille sont certainement les meilleures sur le marché aujourd’hui, grâce à une exigence de qualité, à des contrôles strictes, à des méthodes de fabrication récentes, des matériaux de très haute qualité et une fabrication à 100% en interne.

En revanche, l’ergonomie me paraît parfois un peu “rustique” sur les tournevis et les pinces par exemple, même si les clés offrent une prise en main exceptionnelle.

Les outils Stahlwille sont pour moi l’archétype de la fabrication allemande : une qualité exceptionnelle, une gamme simple, avec une présentation et un design un peu “austère”.

Si la qualité des outils Stahlwille est certainement plus élevée que ceux de la concurrence, le prix l’est aussi. D’ailleurs, la marque ne s’en cache pas, comme le prouve un témoignage mis en avant sur leur site, qui résume plutôt bien les choses : “Je sais que les outils Stahlwille sont plus chers. Mais la précision, le design ergonomique adapté et la résistance éprouvée le justifient.”

Aujourd’hui la marque commence à être assez bien distribuée sur internet, vous devrez pouvoir vous procurer les outils Stahlwille sans difficultés (si vous avez les moyens !).

Stahlwille, en résumé

LA marque d’outillage à main la plus ancienne encore présente sur le marché aujourd’hui et très certainement la marque proposant les outils les plus qualitatifs qui soient. Étant donné les tarifs extrêmement élevés (20% à 30% plus cher que Facom en moyenne), les outils Stahlwille sont bien entendu destinés à un usage professionnel avant tout.

Les +

  • Une expérience inégalée dans le domaine de l’outillage à main.
  • Des outils d’une précision et d’une qualité de fabrication exemplaire, certainement les meilleurs du marché.

Les –

  • Tarifs très, très élevés.

Les autres marques d’outillage à main

BGS Technic

Marque Allemande fondée en 1970, BGS Technic est un distributeur d’outillage à main (non fabricant donc) qui propose une très large gamme d’outils pour l’automobile.

Autant le dire tout de suite, la qualité des outils est assez variable. Les tarifs sont très attractifs mais la robustesse n’est pas toujours au rendez-vous. Les outils BGS peuvent, globalement, tout à fait faire l’affaire pour une utilisation amateur ou occasionnelle mais s’avèreront limités pour une utilisation intensive ou professionnelle (ergonomie très aléatoire, qualité de fabrication variable et surtout, précision insuffisante).

J’éviterai en tout cas de prendre du BGS pour les outils de base que l’on utilise tout le temps : clés, cliquets (seulement 24 dents pour les cliquets 1/4…), douilles, tournevis, pinces… En revanche, les outils BGS peuvent être une bonne option selon moi dans les cas suivants :

  • Outils pour dépanner
  • Outils qui ont une utilisation bien spécifique et qui ne demande pas d’être résistant
  • Pour se constituer une deuxième caisse à outils de “secours”.

Dexter (Leroy Merlin)

Bon, j’avoue que j’ai longuement hésité à mettre la marque de Leroy Merlin dans cet article… C’est une marque d’outil de bricolage, qu’est-ce que cela fait dans une sélection de marque pour la réparation automobile ?!

Oui, mais… Le fait est que tout le monde (ou presque) a un Leroy Merlin à deux pas de chez lui et que cela peut dépanner quand on a besoin en urgence d’une douille ou d’une clé que l’on a pas ou que l’on a perdu !

Globalement, je conseille d’éviter si possible d’acheter du Dexter pour entretenir ou réparer votre voiture ancienne. Ces outils ne sont clairement pas conçus ni adaptés à l’automobile, en témoigne l’imprécision des douilles par exemple… Idem pour la qualité des clés, pinces, des tournevis…

En revanche, si c’est pour acheter des outils destinés à être malmenés (pinces étaux pour de la soudure) ou sacrifiés (fabrication d’un outil spécifique à partir d’une clé plate par exemple), c’est une excellente alternative au vu des prix pratiqués…

Ne vous laisser pas tenter par la gamme Dexter Pro, qui, même si elle est annoncée comme garantie à vie, ne me paraît pas bien meilleure…


Drakkar

Drakkar est une marque française d’outillage à main, créée en 2000. C’est un revendeur, la marque n’est pas fabricante. Assez peu connue même sur le marché français, je vous en parle ici car j’ai eu l’occasion de tester pendant plusieurs mois les outils de cette marque durant ma formation au CNVA.

Nous utilisions des servantes Drakkar toute équipée (ou presque) en outils Drakkar. Si la qualité me semble très limite pour une utilisation intensive ou quotidienne (particulièrement sur les tournevis qui se tordent, les marteaux qui se désolidarisent), la marque me semble en revanche un bon choix pour une composition d’entrée de gamme destinée à une utilisation occasionnelle. Pour le reste des outils (cliquets, douilles, clés, pinces, extracteurs…), le rapport qualité / prix me semble tout à fait correct.


Expert (by Facom)

Comme on le dit trivialement, Expert est la “sous-marque” de Facom. En réalité, cela ne veut pas dire grand chose, c’est surtout une marque plutôt axé sur le segment des outils “milieu de gamme” qui se différencie de la marque “premium” Facom.

Globalement, ce sont des outils dont l’ergonomie est moins travaillée, la résistance un peu moins importante et donc le prix, bien plus attractif. Plus précisément, les outils respectent les normes ISO et DIN en vigueur, sans pour autant les surpasser, comme c’est le cas pour les marques premium comme Facom, qui les dépassent généralement de 30%.

Bon, comment pourrais-je dire du mal d’Expert alors que la marque m’a sponsorisé pour mon 4L Trophy en 2015 ? Je vais malgré tout essayer d’être le plus objectif ! 😉

Mon retour d’expérience sur Expert

J’utilise depuis maintenant 5 ans une bonne partie de la gamme d’outils Expert, et j’en suis globalement satisfait. L’ensemble respire la qualité et ne m’a jamais fait défaut malgré une utilisation intensive. On est sur du costaud et les outils sont plutôt agréables à utiliser. En revanche, sur certains points, on ressent bien la différence avec le premium : le chromage des clés qui se matent petit à petit, la prise en main des clés plates bien moins agréables que les Facom, les clés allen qui rouillent déjà dans leur boîte…

Ce sont des petits défauts, mais qui justifient selon moi la différence de prix avec le haut de gamme. Mais d’un point de vue général, les outils Expert restent malgré tout très costauds et une excellente alternative à Facom par exemple pour une utilisation modérée à intensive, ou pour ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter du premium. Ce ne sont pas du tout des outils “bas de gamme”.


King Tony

Ne vous y méprenez pas, King Tony n’est pas du tout une marque d’outillage “cheap” comme son nom peut (peut-être) le laisser paraître. J’avoue que personnellement, j’ai toujours cru que cette marque était une énième marque revendeuse d’outils bas de gamme, le nom ne me parlant pas trop.

Et bien il n’en est rien ! La marque taiwanaïse, née en 1976, est plutôt positionnée sur le segment des outils milieu de gamme voire premium, avec des outils à main dépassant de 30% les normes DIN ! King Tony n’est d’ailleurs pas un revendeur, mais bien un fabricant qui développe, conçoit et produit ses outils en interne, et possède sa propre usine de forge à chaud.

Bon, on ne va pas se le cacher, on est quand même loin de la qualité des fabricants allemands ou de notre bon Facom national, mais ça fait quand même plaisir de voir que des fabricants asiatiques proposent des outils de qualité tout à fait correcte à des prix abordables.

King Tony est aujourd’hui plutôt bien distribué en France.


Ks Tools

Ah, le fameux KS Tools dont on entend tant parler ! La marque Allemande, lancée en 1992, est en effet très présente sur le marché français et s’avère être extrêmement bien distribuée.

Attention, si la marque joue beaucoup la carte de la “qualité allemande”, Ks Tools n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un fabricant manufacturier : elle ne possède pas ses propres usines et ne fait pas non plus fabriquer en Allemagne.

On ne peut donc pas comparer KS aux fabricants premium d’outillage. Il s’agit plutôt d’une marque d’outils “milieu de gamme”, un peu à l’image d’Expert. La plupart des outils de la gamme sont néanmoins garantis sans limitation de durée.

Que vaut vraiment Ks Tools ?

Dans la gamme d’outils Ks Tools, on y trouve un peu de tout en termes de qualité : du très bon comme du vraiment très moyen. Et comme leur gamme d’outillage est extrêmement vaste, c’est assez difficile de donner un avis général.

Cela dit, les outils sont globalement bien conçus, ergonomiques et assez costauds. Le principal atout de Ks Tools selon moi est qu’on y trouve absolument tous les outils dont on a besoin : leur gamme est vraiment très riche et très complète à mon sens.

Je réserve personnellement Ks Tools pour des outils plus spécifiques, que je n’utilise pas de manière intensive (clés ou pinces spécifiques, outillage de carrosserie…). Leurs outils restent beaucoup moins cher que Facom par exemple ou d’autres marques premium et font très bien le travail pour de l’utilisation régulière.

En revanche, je n’achèterai pas chez eux mes outils “de base” que j’utilise de manière intensive : ils sont beaucoup moins bien étudiés en terme d’ergonomie et on sent malgré tout quand on les a en main que la qualité n’est pas la même que du premium.


Kraftwerk

Kraftwerk est une entreprise suisse fondée en 1979, spécialisée dans l’outillage à main. Ici encore, il ne s’agit pas d’une marque manufacturière, elle ne produit pas ses outils et ne possède pas d’usine.

Le rapport qualité / prix est plutôt bon pour cette marque qui se positionne selon moi au dessus de Ks Tools en terme de qualité d’outils. Kraftwerk se rapproche des marques premium avec des outils très bien finis, costauds et bien étudié ergonomiquement parlant. La plupart de leurs outils sont d’ailleurs garantie à vie.

Bien évidemment, le prix est en adéquation avec le positionnement de la marque : les outils Kraftwerk sont globalement plus chers que du Ks Tools ou Expert par exemple et sont beaucoup plus proches des prix pratiqués par Facom sur certaines gammes d’outils.

La marque propose parfois des outils très haut de gamme avec par exemple le cliquet 1/4 de précision “Hightech fine power” avec plus de 120 dents pour les accès difficile (SAM et Stanley en ont un aussi). J’apprécie également tout particulièrement leurs supports de douilles aimantés “Magalu”, très bien conçus et pratiques au quotidien !

Leur gamme d’outils est assez complète pour la réparation automobile, avec des outils spécifiques pour la mécanique et la carrosserie.


Magnusson

Magnusson, c’est la marque d’outillage à main des magasins Castorama et Brico Dépôt. Bon, comme pour Dexter, cela reste des outils de bricolage, il ne faut pas trop leur en demander.

Malgré des arguments marketing pourtant prometteurs : “robuste”, “ergonomique”, “innovant”, “garantie à vie”, cela reste des outils basiques, peu précis dans leur fabrication comme dans leur utilisation et me semblent inadaptés selon moi à la mécanique automobile.

Les outils Magnusson restent malgré tout une bonne solution de dépannage pour de l’outillage de base (clés plates, douilles, cliquets) et le rapport résistance / prix est très bon, avec une garantie à vie à la clé.


Norauto

Et oui, le fameux centre auto français possède également sa propre marque d’outillage. Norauto propose en effet une gamme d’outillage spécifique à l’automobile, et qui plus est, d’une qualité tout à fait correcte.

C’est pourquoi, si vous avez besoin d’un outil dans l’urgence ou que vous voulez faire au plus simple, je vous conseille tout de même d’aller chez Norauto plutôt que dans les magasins de bricolage pour acheter votre outil. C’est un peu plus cher certes mais là au moins, les outils sont conçus spécifiquement pour une utilisation en réparation automobile : c’est plus costaud, plus précis, et la finition est bien plus soignée. Les outils Norauto sont également garantis à vie.

Ce n’est certes pas de l’outillage haut de gamme, mais ils rempliront très bien leur fonction et vous pourrez les garder des années. Attention, choisissez bien la marque Norauto, et non pas les outils “1er prix confiance” ou autres marques d’entrée de gamme qu’il vaut mieux fuir !


NWS

NWS (pour Nöthen Werkzeuge Solingen) est une marque Allemande spécialisée dans la conception et la fabrication de pinces, tenailles et cisailles, un peu à l’instar de Knipex.

Créée en 1973, la marque fabrique la totalité des outils de son catalogue en Allemagne, dans 3 sites différents.

NWS propose une très large gamme de pinces pour toutes les utilisations, avec une gamme spéciale pour la réparation automobile. Les outils sont de très bonnes factures, bien pensés et relativement abordables. J’apprécie également l’effort réalisé sur l’ergonomie de leurs pinces, très agréables en main.

La marque fabrique d’ailleurs des pinces pour des marques d’outillages renommées (Kraftwerk, Berner, Sonic…), elles sont repérables grâce à l’inscription “Solingen” (un des lieux de production et siège de NWS) qu’elles portent parfois.

Les pinces NWS sont très faciles à trouver en France, on peut même se procurer certaines d’entre elles dans certains magasins de bricolage.


Sonic Equipment

Lancée en 2004, la jeune marque hollandaise s’est fait une spécialité des systèmes de rangements d’outils, et tout particulièrement de servantes (équipées comme non équipées).

Souvent présente sur les salons de voitures anciennes, la marque expose ses servantes équipées que j’ai eu l’occasion de tester. Bon, il faut dire ce qui est, c’est beau à voir. L’ensemble est bien fini, la présentation est très bien faite et les servantes sont bien conçues et pratiques.

En revanche, je trouve que pour le prix, la qualité des outils en eux-mêmes est légèrement en deçà de ce que j’imaginais. Non pas que ce soit des outils de mauvaise qualité, mais disons qu’au vu des prix pratiqués, je m’attendais à des outils très haut de gamme, là où on a plutôt de très bons outils de milieu de gamme à mon sens.

Je trouve par exemple la qualité perçue et l’ergonomie des tournevis un peu moyenne, et les cliquets trop “basiques” pour ce prix. Reste que l’ensemble respire tout de même la qualité.


Stanley

La marque américaine fait aujourd’hui partie du groupe Stanley-Black&Decker, comprenant notamment les marques Facom et Expert en France.

La marque n’est pas vraiment spécialisée dans l’outillage à main pour la réparation de nos voitures anciennes, mais les outils “de base” qu’elles proposent sont globalement de très bonnes factures. Les cliquets sont très bons, les tournevis OK (idem Expert en anciennement Bost, fabriqués en France), les clés tout à fait correctes. Le rapport qualité / prix est très bon d’une manière générale.

Pour le reste, Stanley est surtout spécialisée dans l’outillage pour d’autres corps de métier que l’automobile. Pour les outils qui nous intéressent ici plus spécifiquement, vous trouverez donc mieux ailleurs.


J’espère que cet article vous a plu et que vous en avez appris davantage sur les marques d’outillage à main pour réparer nos voitures anciennes ! C’est un sujet que j’affectionne tout particulièrement, alors n’hésitez pas à me poser toute vos questions ou me faire vos remarques en commentaires juste en bas ! 😉

Laisser un commentaire