Dossiers

Comment protéger sa voiture ancienne du vol ?

Ces dernières années, on observe en France une forte augmentation des vols de voitures anciennes. Au delà d’être une perte matérielle et financière parfois extrêmement importante pour leur propriétaire, le vol d’une ancienne est aussi et surtout la perte d’un objet de valeur patrimoniale, culturelle, voire sentimentale et affective. Ces vols concernent aujourd’hui aussi bien des voitures de prestige à plusieurs centaines de milliers d’euros que les populaires que nous aimons tant. C’est d’autant plus rageant lorsque l’on a passé des heures à bichonner, entretenir, réparer voire entièrement restaurer son ancienne de ses propres mains… Si on ne pourra jamais empêcher à 100% le vol de sa voiture, il existe malgré tout des moyens, techniques et astuces pour réduire drastiquement les risques de vol, et c’est l’objet de cet article ! 😉

De quoi faut-il protéger notre voiture ancienne ?

Pour mieux protéger notre ancienne, il nous faut en effet d’abord savoir de quoi on la protège ! Car il y a un peu de tous les profils…

Les voleurs opportunistes

Une fenêtre entrouverte, un sac à la vue de tous ou pire, des clés laissés sur le contact. C’est le type de voleur qui n’avait rien prévu, mais qui profite d’une négligence ou d’un oubli de votre part. Il est très facile d’éviter ça, et pourtant…


Les voleurs “professionnels

Eux, ils ont bien l’intention de repartir avec votre ancienne et se sont plus ou moins préparés à cela. Certains vont se décourager à la première difficulté (ce qui est bon pour nous) quand d’autres, plus “motivés”, plus équipés et plus expérimentés, iront jusqu’à tirer votre véhicule sur un plateau remorque pour repartir avec coûte que coûte, même s’ils ne peuvent la démarrer ou rouler avec. L’objectif pour nous ici est de multiplier les techniques de dissuasion pour tenter de décourager les voleurs les plus motivés.


Le car jacking

Vols à la portière ou car jacking, c’est la fameuse technique du vol “au feu rouge”, alors que vous êtes à bord de votre voiture.


Les enfants ou jeunes qui prennent votre voiture ancienne pour un “jouet”

Ce n’est bien évidemment pas du vol, mais ça peut parfois être très regrettable. Par exemple : des gamins qui montent dans une Méhari garée dans un lotissement et qui s’amusent à dévaler les pentes à son bord. Je faisais partie de ces gamins… alors je n’en suis pas forcément très fier, mais c’est pour vous dire que ça existe bien ! 😉


Les personnes peu respectueuses du matériel

Ce sont par exemple des personnes saoules qui “grimpent” sur votre voiture pour faire des photos. Ce n’est pas du vol non plus, mais c’est assez désagréable. Expérience vécue également, mais cette fois, côté propriétaire… et c’est beaucoup moins drôle ! Comme vous le savez, les anciennes attirent la sympathie de beaucoup de gens. Une sympathie qui peut vite se transformer en bêtise après quelques verres, comme vous le savez également ! 😉

Résultat, vous retrouvez votre ancienne le lendemain, pleine de bosses sur le capot et les ailes… Tout ça pour dire : il va falloir faire attention à l’endroit où vous la garer, nous en parlerons juste après.

Les bons réflexes pour éviter le vol de votre voiture ancienne

Avant de mettre en place des techniques de dissuasion anti-vol, il nous faut commencer par adopter les bons réflexes pour ne pas attirer l’attention de personnes malintentionnées.

Lorsque vous stationnez votre véhicule hors de chez vous

Privilégier les lieux éclairés voire surveillés pour la garer

Lorsque votre ancienne n’est pas stationnée chez vous, veillez à la garer dans un lieu éclairé et où il y a du passage. Quand c’est possible, stationnez-là dans les parking ou les lieux qui sont équipés de caméras de surveillance. De plus en plus de ville en sont dotées. Cela n’empêchera pas le vol, mais ça peut dissuader le voleur.

D’une manière générale, en ville, évitez autant que possible de la laisser dans des rues isolées, sombres et éloignées : c’est du pain béni pour les voleurs ! Mais évitez cependant de la garer la nuit à côté d’un bar agité ou d’une boîte de nuit, vous risquez d’avoir quelques surprises…


Contrôlez les ouvrants

Pensez également à bien fermer toutes les fenêtres et tous les ouvrants. Cela peut paraître bête, mais on a tôt fait d’en oublier une, même en étant vigilant. En effet, on est souvent trop habitués à la fermeture centralisée des voitures modernes et on perd le réflexe de faire le tour de la voiture afin de vérifier tous les ouvrants. Il m’est arrivé d’oublier une fenêtre dans un parking sous-terrain même après avoir fait un contrôle de toutes les portes… Résultat, je me rends compte le lendemain que ma 4L a bien été visitée…

Pour les voitures anciennes équipées de vitres coulissantes, pensez à bien serrer la vis de vos boutons curseurs (4L notamment…). Sans cela, il est possible d’ouvrir vos fenêtres de l’extérieur, même lorsqu’elles sont complètement fermées !


Ne laissez rien à la vue

Troisième règle d’or : ne laissez rien à la vue, même si tel ou tel objet n’a pas de valeur pour vous, sachez qu’il peut en avoir pour certains malintentionnés. Exemple : un câble de chargeur, une veste, un sac… Ce serait dommage de vous voir casser la vitre pour si peu.

Si vous partez en week-end ou en voyage avec votre ancienne, cachez toujours vos bagages dans le coffre en dessous de la plage arrière ou recouvrez-les d’un drap ou d’une bâche.


Braquez les roues

Enfin, lorsque votre ancienne est stationnée dans une rue ou sur un parking, pensez à braquer complètement vos roues. Cela évite d’abord que des malins viennent s’amuser à déplacer ou à “jouer” avec votre voiture (pour les voitures ouvertes par exemple) mais cela complique aussi la tâche de ceux qui voudraient vous tirer ou enlever votre ancienne. En effet, le neiman va bloquer la direction en position braquée et il est beaucoup plus difficile dans cette position de tirer la voiture et même impossible de la faire rouler manuellement.

Pensez à bien tirer le frein à main, cela va bien sûr de pair avec le braquage des roues.


Lorsque votre ancienne est chez vous ou stockée

Lorsque votre ancienne n’est pas utilisée, l’idéal est de l’entreposer dans un garage fermé et sécurisé, ou du moins dans un endroit à l’abri des regards afin d’éviter la convoitise. Si elle doit rester à l’extérieur, bâchez-là pour qu’elle soit la moins visible possible par les passants.

Si votre véhicule de collection a une valeur importante, il est également possible de l’entreposer chez des professionnels dans des garages protégés et surveillés. Nous en parlons plus longuement par la suite.

Les techniques de dissuasion anti-vol pour voiture ancienne

Maintenant que l’on a défini les bons réflexes et les règles de base pour limiter les risques de vol, voyons les techniques (de la plus basique à la plus évoluée) que l’on va pouvoir mettre en place pour protéger au maximum son ancienne lorsqu’elle est remisée et ainsi dissuader le voleur.

Installer un coupe-circuit électrique

Comme son nom l’indique, le coupe-circuit permet de couper l’alimentation électrique du véhicule en ouvrant le circuit. De ce fait, lorsque l’on ouvre le coupe-circuit, il est impossible de démarrer le véhicule puisqu’elle ne reçoit pas d’alimentation électrique : pas de démarreur, pas d’allumage etc.

Il existe différents types de coupe-circuit.

La cosse coupe-circuit (ou cosse anti-vol)

Cette cosse coupe-batterie se monte directement sur la borne – de votre batterie. On y connecte à son extrémité la cosse d’origine (de la tresse de masse généralement).

Ce coupe-batterie est équipé d’une petite molette (généralement verte) qu’il suffit de légèrement dévisser pour ouvrir le circuit électrique de votre voiture ancienne et ainsi couper son alimentation électrique. Cela évite ainsi de devoir utiliser des outils pour déconnecter les cosses, ce qui est bien pratique lorsque l’on n’est pas chez soi par exemple.

C’est une première protection anti-vol pas chère (5 ou 6€) et bien pratique, qui se révèle également utile lorsqu’il faut immobiliser votre voiture un certain temps, durant l’hivernage par exemple.


Le coupe circuit à clé

Ce coupe batterie est une sorte d’interrupteur ON/OFF, qui a la particularité de fonctionner avec une petite clé rouge en plastique que l’on tourne pour ouvrir ou fermer le circuit électrique.

Ce coupe-batterie présente l’avantage de pouvoir être dissimulé n’importe où sur votre véhicule, à un endroit que vous seul connaît. Il peut être également directement accessible par le conducteur, ce qui le rend particulièrement pratique si vous souhaitez activer ou désactiver cette protection à chaque utilisation de votre ancienne. Vous pouvez par exemple le cacher quelque part en dessous du tableau de bord : il sera ainsi à la fois facilement accessible mais invisible.

Lorsque vous vous garez quelque part, vous pouvez ainsi couper le circuit électrique facilement et garder la clé en plastique avec vous sur votre trousseau par exemple, pour une sécurité accrue.

Très facile à installer, un coupe circuit de ce type vaut moins de 10€…


Le coupe-circuit électronique

Il existe aujourd’hui des systèmes permettant de gérer électroniquement la charge de la batterie, l’ouverture ou la fermeture du circuit etc. Certains de ces systèmes sont d’ailleurs parfois spécifiquement conçus pour nos voitures anciennes, comme c’est le cas pour le Cadillock Classic.

Il permet notamment de pouvoir couper l’alimentation électrique de manière complètement électronique. S’il est judicieusement placé, cela rend ce système quasiment indétectable et inviolable. On peut activer ou désactiver le coupe-circuit via une télécommande ce qui permet de dissimuler les composants électroniques dans des zones inaccessibles.

N’ayant jamais pu tester personnellement ce produit je ne peux pas vous dire ce que cela vaut… mais je ne manquerais pas de le faire si l’occasion se présente !


Le coupe-circuit “codé

Si vous êtes d’humeur à vous casser un peu la tête, vous pouvez vous créer vous même un coupe-circuit codé. Par exemple : vous décidez que votre voiture ne pourra démarrer que si à la fois la pédale de frein est actionnée, que les essuies-glaces fonctionnent et que le moteur de chauffage est en route… Bon, ça demande un peu de réflexion, un peu de travail sur le circuit électrique, mais ça a l’avantage d’être efficace puisque vous seul connaissez le “code” et pourrez démarrer votre voiture ! 😉

Déconnecter l’allumage

Lorsque vous immobilisez votre ancienne pendant plusieurs jours, semaines ou mois dans un endroit non entièrement sécurisé, une très bonne technique est de déposer le doigt d’allumeur. Cela ne coupe pas le circuit électrique (le démarreur va tourner) mais il sera impossible de démarrer le moteur. Cette technique a de nombreux avantages :

  • Cela ne se voit pas.
  • Le doigt d’allumeur est très facile à déposer et à remettre en place.
  • Chaque allumeur ou presque possède son propre doigt d’allumeur ce qui complique grandement la tâche du voleur s’il veut pouvoir démarrer votre voiture : il faudrait qu’il ait un doigt d’allumeur sur lui, et le bon !
  • Sa petite taille nous permet de le garder sur nous (sac ou poche si c’est pour une journée ou une soirée par exemple).

En revanche, je le concède, c’est une technique un peu trop contraignante pour une protection anti-vol de tous les jours.

On pourrait également retirer un fil de bougie, ce qui aurait le même effet, mais c’est très (trop) facile à remettre en place…

Installer une alarme ou un traceur GPS

Même si vous avez fait en sortes qu’on ne puisse pas démarrer votre voiture ancienne, cela n’empêchera pas que l’on vous la tire et l’embarque sur un plateau remorque.

Dans ces cas-là, l‘alarme reste un excellent moyen de dissuasion. Il en existe différents types, et la plupart s’adaptent sur nos voitures anciennes.

L’alarme volumétrique (à détecteur de mouvement)

Les alarmes volumétriques ou à détecteur de mouvement sont très efficaces. En effet, une sirène qui hurle lorsque l’on touche on lorsque l’on entre dans votre voiture, ça refroidit forcément le voleur. Elles ont de plus l’avantage d’être faciles à installer sur nos anciennes.

Pour ce qui est du prix, on trouve un peu de tout. Il faut compter une centaine d’euros pour une alarme de qualité. Les modèles Beeper (XR5 par exemple) sont des classiques en la matière et ont plutôt de bons retours. Il n’y a que deux fils à brancher (+ 12V et masse), mais le détecteur nécessite lui une prise allume-cigare. Vous pouvez trouver cette alarme chez Amazon ou Norauto.

La sirène se déclenche lorsque l’on ouvre une porte, lorsqu’une vitre est brisée, ou lorsque la voiture est tirée. Une télécommande permet d’activer ou de désactiver l’alarme à distance. L’alarme se désactive automatiquement lorsque vous approchez du véhicule avec la télécommande, ce qui rend le système pratique au quotidien.

Le traceur GPS

Il existe également des GPS traceurs permettant de suivre la position de son véhicule lorsqu’il a été volé. Ce système fonctionne avec une balise insérée dans votre ancienne qui vous envoie des alertes directement sur votre smartphone lorsque votre voiture a été déplacée. Il peut également donner sa position en temps réel grâce à une application dédiée.

Aujourd’hui, ces systèmes sont devenus abordables. On peut trouver des système de qualité pour moins de 100€ et sans utilisation de carte SIM. Ce n’est pas indispensable selon moi, mais c’est une protection supplémentaire qui peut venir en complément des solutions évoquées plus haut.

Installer un dispositif de blocage (direction ou roues)

Il existe deux principaux systèmes de blocage :

  • les barres de blocage de volant (ou canne anti-vol).
  • les bloques roues (ou sabot de denver).

Rien de révolutionnaire, mais ils offrent un haut niveau de protection et de dissuasion.

Les barres de blocage de volant ou pédales

Ce sont les fameuses cannes antivol, généralement de couleur jaune, qui viennent bloquer le volant et/ou les pédales empêchant ainsi l’utilisation du véhicule.

Ces dispositifs de blocage valent entre 10€ et 100€ environ selon les modèles. Attention à bien vérifier la compatibilité avec votre véhicule (taille, diamètre, encombrement etc).

L’avantage de la barre de blocage est qu’elle est très facile à installer et à désinstaller ce qui rend son utilisation possible au quotidien.


Les bloques roues

Aussi appelé sabot de Denver, le bloque roue est assez imposant et très visible. Il a donc l’avantage d’être dissuasif et de refroidir rapidement les voleurs qui n’essaieront même pas de rentrer dans votre ancienne. Il évite également que l’on puisse tirer votre voiture en la faisant rouler.

Revers de la médaille, c’est un dispositif lourd et encombrant qui ne peut être utilisé au quotidien. Le bloque roue est donc réservé aux longues immobilisations.


Sécuriser le stockage

Dans le cas où votre ancienne a une valeur financière importante et attire potentiellement la convoitise, c’est par un stockage sécurisé que vous ferez la différence pour la protéger.

Il existe de nombreuses solutions :

  • Avoir un anneau bétonné au sol de votre garage auquel on peut attacher sa voiture avec une grosse chaîne au niveau du châssis ou du pont par exemple.
  • Équiper votre garage d’un système de vidéosurveillance sans fil et d’un système d’alerte, tous deux consultables directement sur votre smartphone.
  • Stocker votre ancienne dans des boxes sécurisés (portes blindées, caméras etc).
  • Opter pour le gardiennage professionnel : c’est une solution très coûteuse, mais selon la côte de votre voiture ancienne et son augmentation chaque année, ça peut vraiment valoir le coup…

Votre ancienne a été volée, que faire ?

Communiquez autour de vous !

Il existe un groupe Facebook appelé “Anciennes volées” et comptant 8700 membres au moment où j’écris cet article. Ce groupe est très actif, permet de communiquer auprès de passionnés comme vous et de mettre plus de chances de votre côté pour retrouver votre ancienne.

Plusieurs publications de voitures anciennes volées par semaines sont postées, mais aussi de nombreuses publications de voitures retrouvées… alors ne perdez pas espoir, et communiquez ! Nous avons la chance d’être dans un milieu où l’entraide est bien réelle, alors profitez-en : le bouche à oreilles peut vous sauver !

Bien évidemment, la clé pour multiplier les chances de retrouver son ancienne est de l’annoncer le plus vite possible.


Déposez une plainte

Déposez une plainte auprès de la police ou la gendarmerie le plus tôt possible après avoir constaté le vol de votre voiture.

Dans tous les cas, ne perdez pas espoir, la gendarmerie peut parfois retrouver votre voiture des mois et des mois après le vol…


Si vous avez la moindre question ou remarque concernant le vol de voiture ancienne et leur protection, n’hésitez pas à nous les partager en commentaires en bas de cet article ! 😉

4 commentaires

  • Charles

    Bonjour,
    C’est vrai qu’on n’est jamais à l’abri des vols de voitures. Alors, je vous suis reconnaissant d’avoir traité ce sujet. Je vais suivre vos conseils pour réduire les risques potentiels qu’on me vole mon véhicule. Je compte également faire part de votre article à mes amis pour qu’ils protègent leurs petits bijoux.

    • Tristan

      Bonjour Charles,

      Merci à vous pour vos encouragements, c’est sympa de diffuser l’article !
      J’espère qu’il vous sera utile.

      À bientôt ! 😉

    • Tristan

      Bonjour,
      Il y a maintenant des traceurs avec un abonnement inclus, par exemple gratuit pour un an puis 3€/mois ensuite.
      Sinon effectivement s’il n’y a pas d’abonnement, le forfait Free 2€ fait très bien l’affaire.

      Merci pour vos encouragements !
      A bientôt,
      Tristan

Laisser un commentaire