Préparation au 4L Trophy,  Rallyes-raids,  Renault 4L,  Upgrader son ancienne

Comment améliorer les performances de sa 4L ?

Un peu plus de pep’s dans votre 4L, ça vous tente ? Marre de vous traîner avec votre 4L, et de rétrograder à la moindre petite pente ? Une des solutions : transformer le moteur de R4 en moteur de R5 pour augmenter la puissance de sa 4L et booster les performances. Pourquoi ? Comment ? Sortie de Grange vous propose ici quelques pistes !

CHANGER LE MOTEUR DE SA 4L

Changer le moteur de 4l, est-ce légal ?!

Avant toute chose, je tiens à préciser qu’en théorie, modifier son moteur n’est pas légal au yeux de la loi, notamment pour des questions d’assurance. Normalement, un véhicule modifié doit passer par les Mines pour pouvoir être autorisé à circuler. Cela étant dit, de très nombreuses 4L ou autre véhicule ayant subi des modifications beaucoup plus importantes circulent sans pour autant être passés par les Mines. Avec la modification dont on parle ici, a priori vous ne risquez pas grand chose.

Pourquoi changer le moteur d’une 4L ?

Pour une utilisation occasionnelle, cela n’a peut-être pas beaucoup d’intérêt. En revanche, lorsque l’on roule avec régulièrement, voire tous les jours ou que l’on participe à un raid type 4L Trophy, cela peut s’avérer être un gros plus. En effet, même si les versions de 4L à “gros” moteurs Cléon sont plus adaptés à ce type d’utilisation que les “petits” Billancourt, elles restent assez poussives. Le but ici n’est pas d’en faire une voiture de course en montant un moteur surpuissant (ce qui peut-être dangereux sur une 4L non préparée), mais simplement d’améliorer le confort de conduite au quotidien et le rendement moteur en le gonflant légèrement sans apporter de modifications majeures.

QUEL MOTEUR CHOISIR POUR SA 4L ?

Comparaison des moteurs Renault pouvant se monter sur la 4L

Il existe une multitude de moteur plus gros et plus puissants pouvant s’adapter sur une 4L, qu’ils proviennent de 4L ou de R5 avec plus ou moins de modifications à apporter. Mais quel est celui qui répondra au mieux aux critères cités ci-dessus ? Lançons-nous dans une petite comparaison !

Comparaison de puissance

Comparaison de la puissance en chevaux des différentes versions de Renault 4L et R5.

Comme vous pouvez le constater, cela peut aller du simple au triple entre un petit moteur 782cm3 de 4L et moteur de R5 Alpine Turbo ! Ici, mieux vaut privilégier la demi-mesure. Les moteurs Cléon de 4L s’arrêtent à 34CV, ce qui peut être un peu léger pour certains (notamment pour les dépassements et sur l’autoroute). Les moteurs de R5 Alpine sont surpuissants et pour moi pas adaptés à une 4L en configuration “origine”, à moins d’y apporter de nombreuses modifications (châssis, freinage notamment). Les moteurs les plus intéressants pour moi sont donc les 1108cm3 de R5 (45 chevaux) et les moteurs 1400cm3 de R5 TS / TX.

Comparaison de couple

Comparaison du couple en mKg des différentes versions de Renault 4L et R5.
Plus de couple = moins de difficulté dans les côtes notamment ! Comme pour la puissance, un peu plus de couple n’est pas de trop sur une 4L… Les moteurs 1108 ou 1400 cm3 font là aussi largement l’affaire pour une utilisation normale ou pour les raids.

Comparaison de consommation

Comparaison de la consommation en L/100km des différentes versions de Renault 4L et R5.

Il ne s’agit ici que d’une moyenne, qui peut énormément varier selon le carburant utilisé ou la boîte de vitesse à laquelle le moteur est couplé notamment.
Les moteurs Cléon de 4L (956cm3 et 1108cm3) sont réputés pour être relativement sobre en carburant. Néanmoins, certains moteurs de R5, mieux optimisés, peuvent se révéler moins gourmand et pourtant plus puissant (surtout lorsqu’ils sont montés avec une boîte longue).

Alors, quel moteur offre le meilleur rendement pour une 4L ?

  1. Le moteur 1108cm3 45 chevaux de Renault 5 TL / GTLaprès 1980 (code moteur 688 E7 13) : c’est pour moi le moulin qui apporte le meilleur rendement (gain de puissance, gain de couple, baisse de consommation) tout en s’adaptant parfaitement dans une 4L sans aucune modification. C’est le même bloc que celui des 4L 1108cm3 de 34 ch, légèrement gonflé. Couplé à une boîte 4 vitesses de R5 TL aux rapports plus longs que celles des 4L mais facilement adaptable, ce moteur offre un excellent confort de conduite et une très bonne souplesse.
  2. Les moteurs de R5 TS/TX : avec leurs 1300 / 1400 cm3 de cylindrée, les moteurs de ces versions “sportives” offrent un important gain de puissance mais sont plus gros et plus lourds que les Cléon d’origine des 4L. Surtout, la puissance fiscale passe de 4CV à 6CV, ce qui est logiquement problématique pour la carte grise de votre 4L et pour votre assurance. Vous gagnerez certes beaucoup en puissance et en couple, mais vous consommerez aussi beaucoup plus. Ce sont des moteurs intéressants à monter sur une 4L mais uniquement en connaissance de cause.
  3. Les moteurs d’Alpine : On voit beaucoup de 4L préparées avec un moteur d’Alpine, sur le 4L Trophy notamment. Les performances sont fabuleuses mais la 4L doit subir une sérieuse préparation (renfort du châssis, raffermissement des suspensions, élargissement des voies, amélioration du système de freinage…) pour supporter un tel moteur tout en gardant une bonne sécurité. A réserver pour les grosses préparations.

COMMENT AMÉLIORER LES PERFORMANCES DE SON MOTEUR ?

Solution 1 : modifier son moteur Cléon de 4L

Si vous possédez déjà sur votre 4L un moteur Cléon 956cm3 ou 1108cm3 (versions récentes), vous pouvez lui apporter quelques modifications pour booster ses performances et le “transformer” en un moteur de R5 de 45CV (contre 34 maximum sur une 4L).

Techniquement, le moteur de R5 diffère de celui de la 4L en plusieurs points :

  • un carburateur différent : un Zenith 32 IF7 plus gros VS Solex 28 généralement monté sur les moteurs Cléon de la 4L
  • un collecteur échappement/pipe d’admission plus gros : diamètre entrée admission plus importante pour s’adapter au carburateur et qui permet de mieux laisser respirer le moteur
  • un allumeur différent avec une courbe d’avance adaptée
  • facultatif : un arbre à cames (AAC) adapté en conséquence de la modification de l’allumage et de l’admission. Cette modification dépend du moteur que vous avez d’origine.

Il vous “suffit” donc de récupérer ces pièces sur un moteur de R5 et de les remplacer facilement et rapidement sur le moteur monté sur votre 4L (excepté l’AAC).

Solution 2 : remplacer son moteur de R4 par un moteur de R5

Si vous possédez déjà d’un 1108cm3, il n’est pas forcément obligatoire de changer entièrement de moteur, mais cette dernière solution est tout de même préférable. Pour ma part, la question ne s’est pas posée pour ma Savane, qui ne dispose “que” d’un 956cm3 : j’ai préféré remplacé entièrement le moteur d’origine par un moteur de R5 GTL (1108cm3) dont vous pouvez suivre la restauration pas à pas et son remplacement sur ce lien.

EN CONCLUSION

Quelles performances avec un moteur de R5 dans une 4L ?

Si l’on compare les performances d’une 4L avec un moteur Cléon 34CV, et les performances de la même 4L montée avec un moteur de R5 TL/ GTL 45CV (boîte 4 vitesses de R5 TL), voici ce que l’on obtient en théorie :

  • un gain de puissance de 11 chevaux (+32%): si on gagne en vitesse maximale (135-140 km/h en théorie) ce n’est pas le plus important sachant que d’origine la 4L avec moteur Cléon peut atteindre 120 -130 km/h sans trop de difficultés et qu’au delà son comportement devient dangereux mais ce qui nous intéresse plutôt c’est l’amélioration des accélérations et reprises, ce qui n’est pas un luxe et ce qui permettra notamment d’effectuer des dépassements avec plus de facilité et de sécurité.
  • un gain de couple (+25% en moyenne) : 8.7 mkg au lieu de 6.5 pour la R4 TL (+34%) et 7.6 pour la R4 GTL (+15%). C’est certainement le point le plus important, car c’est sur ce point que la 4L pèche le plus à mon sens. Avec ce changement de moteur, fini les côtes à 70 km/h pied au plancher ! 😉
  • une baisse de la consommation (-23% en moyenne) : en moyenne 6.2L au lieu de 7L/7,5L pour une 4L avec moteur Cléon d’origine. Ceci n’est qu’une estimation et dépend de beaucoup d’autres facteurs, notamment de la boîte de vitesse que vous allez utiliser.

Retour d’expérience après un an d’utilisation et 25 000 km parcourus

Edit du 11/10/2018. Voilà plus d’un an que nous roulons avec ce moteur de R5 dans notre 4L et presque un an que cet article a été rédigé, nous voulions donc aller plus loin que la théorie pour vous partager notre retour d’expérience. Au global, même si la 4L se révèle un peu plus dynamique, ce qui fait surtout la différence avec ce moteur c’est la souplesse de conduite qu’il procure : on a l’impression d’en avoir toujours un peu sous la pédale, là où au contraire on était en permanence pied au plancher avec le “petit” moteur de 34 CV. Pas une grosse évolution à l’accélération donc, mais de meilleures reprises et plus de sécurité lors de dépassements. Même dans les côtes, on peut facilement rester à 110 km/h là ou le Cléon de la 4L peinait à 90 km/h. En vitesse max sur autoroute, on peut monter sans problème à 140-150 km/h (affichage compteur, soit plutôt 130-135 km/h en réalité), alors que l’aiguille restait bloquée sur les 125/130 avec l’ancien moteur. Côté consommation, nous sommes mitigés, car on est très vite tenté avec ce moteur de 45 CV d’avoir le pied lourd sur l’accélérateur. Résultat, on est en moyenne à 6,5L aux 100 km sur route, ce qui est quasiment équivalent à notre consommation avec le moteur de la Savane 34 CV. Oui, mais pas à la même vitesse… 😉

P.S. : j’utilise également depuis un an un filtre à air en coton GREEN dit “sport” en remplacement de la boîte à air d’origine. J’en parle dans un article consacré, ça pourrait également vous intéresser : “Filtre à air sport sur une 4L, montage et test“.

N’hésitez pas à nous partager votre expérience, question ou commentaire en bas de cette page ou sur notre Facebook (Sortie de Grange) ou Instagram (sortiedegrange) 😉

2 commentaires

  • Niz

    Bonjour Tristan;
    Merci pour tes Super Poste qui m’aide Beaucoup !
    Je possède une Renault 4L de 1985 types 1123 moteur 800 A7/05 carburateurs Zenith 28 if V05 069
    Je souhaite effectuer un changement de carburateur (Passer au Zénith 32 IF 10410 A)
    Je vais donc changer la pipe d’admission / collecteur sans problème.
    Ma question est la suivante : Peux-tu m’indiquer Quel est l’allumeur à utiliser ? Je vois beaucoup de choses sur internet sans pour autant avoir une réponse conquête.
    Merci d’avance pour ton aide.

    • Tristan

      Hello !
      Merci pour ton commentaire. La configuration optimale avec un carburateur Zenith 32 IF7 comme le tien et un collecteur / pipe d’admission de R5 est de mettre un allumeur avec la courbe suivante : R298 D61.
      Le problème c’est qu’ils ne se font plus en neufs ni en reconditionnés. Il faut donc en trouver d’occasion : le plus connu est le SEV Marchal à cassette, c’est celui monté d’origine sur la plupart des R5 GTL et c’est celui que j’ai sur ma 4L. Pas le plus facile à régler mais on en trouve d’occasion. Ducellier faisait également un allumeur avec une courbe R298 D61, mais plus difficilement trouvable. Dans les 2 cas, il faut bien penser au moment de l’achat à contrôler l’étanchéité de la capsule de dépression : elle est bien souvent percée et cela peut provoquer d’importants dysfonctionnements du moteur (trou à l’accélération notamment).
      Ceci étant dit, j’ai roulé plusieurs mois avec un allumeur de R4 GTL (je ne sais plus exactement la courbe) et je n’ai pas vu de différences notables…
      En espérant avoir répondu à ta question ! 🙂

      Tristan

Laisser un commentaire