Préparation au Blue Rally Europe,  Rallyes-raids

Quelle essence dans sa 4L pour le Blue Rally Europe ?

Lorsque vous allez faire le plein de votre en 4L en station service, vous avez aujourd’hui le choix entre 2, 3 voire 4 carburants différents… ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver ! SP98, SP95-E5, SP95-E10, E85… Le choix est d’autant plus complexe qu‘en fonction des stations services où vous allez vous arrêter et selon les pays que vous allez traverser pendant le raid, le carburant que vous utilisez d’habitude ne sera pas toujours disponible. Alors, quelle essence puis-je mettre dans ma 4L selon mon moteur ? Dois-je mettre de l’additif ? Est-ce grave si je fais le plein avec une essence différente de celle que j’utilise d’habitude (95-E10 au lieu de 98-E5 par exemple) ? Je réponds ici à toutes ces questions ! 😉


Je vous invite dans un premier temps à consulter un article que j’ai déjà rédigé sur le sujet, qui vous permettra de tout comprendre sur les différentes caractéristiques de l’essence : indice d’octane (95, 98), présence d’éthanol dans sa composition, intérêt du plomb etc. Vous pouvez retrouver cet article ici :

Dans le présent article, nous allons nous intéresser plus spécifiquement à l’essence qu’il faut mettre dans notre voiture préférée, la 4L !


Quelle essence dois-je mettre dans ma 4L ?

Rappel des carburants disponibles en station-service

Commençons par un petit rappel sur les différents carburants proposés en station-service depuis 2019.

  • Le sans plomb 95-E5. C’est une essence dite “non plombée”, avec un indice d’octane 95 et contenant environ 5% d’éthanol.
  • Le sans plomb 95-E10 : même chose que pour le SP95-E10, à la différence qu’il contient 10% d’éthanol.
  • Le sans plomb 98-E5 : comme pour le 95, c’est une essence non plombée, mais avec un indice d’octane de 98. Le 98 contient toujours 5% d’éthanol (le 98-E10 n’existe pas).
  • L’éthanol E85 : comme son nom l’indique, c’est un carburant dit “vert” composé à 85% d’éthanol.

Le problème de l’éthanol présent dans tous les carburants

Premier constat : TOUS les carburants proposés aujourd’hui en station-service contiennent de l’éthanol, dans des proportions plus ou moins importantes. Vous ne pourrez donc pas y échapper.

L’éthanol pose un certain nombre de problèmes de compatibilité avec nos voitures anciennes :

  • L’éthanol modifie le rapport stœchiométrique du moteur. En clair, pour obtenir une combustion optimale du mélange air / carburant, il vous faudra une quantité plus importante d’éthanol que d’essence à quantité d’air égale. Les carburateurs de nos 4L étant conçus pour fonctionner avec de l’essence, l’éthanol va venir (en théorie) perturber le fonctionnement de la carburation et donc du moteur.
  • L’éthanol est plus corrosif et moins lubrifiant que l’essence. Lorsqu’il est présent en quantité importante dans le carburant, l’éthanol fait très mauvais ménage avec tous les éléments en caoutchouc qu’il croise sur son passage : les durites de carburant bien sûr, mais aussi les membranes de nos pompes à essence et certaines pompes de reprise de nos carburateurs. Il pourrait également avoir des problèmes de compatibilité avec certains alliages de carburateur.

Vous l’aurez compris, l’objectif est donc d’opter pour les carburants ayant le moins d’éthanol possible dans leur composition. Ainsi, lorsque l’on a le choix, on évitera l’Éthanol E85 et dans une moindre mesure, le SP95-E10.


SP95 ou SP98 ?

Si vous avez bien suivi, il nous reste, dans l’idéal, deux carburants de choix : le SP95-E5 et le SP98. Alors, lequel utiliser pour nos 4L ? Et bien, ça dépend ! 😉

Qu’est-ce qui fait la différence entre du SP95 et du SP98 ? L’indice d’octane. Plus l’indice d’octane est élevé, plus l’essence peut être comprimée et ainsi offrir une bonne résistance à l’auto-inflammation. Cela retarde ainsi l’apparition du cliquetis moteur (combustion anormale qui provoque une résonance de l’explosion sur les parois du piston et de la chambre de combustion).

L’essence à utiliser va donc dépendre du taux de compression du moteur de votre 4L. Voilà ce qu’il faut retenir :

  • Un moteur dont le taux de compression est inférieur à 8,5:1 peut tourner indifféremment au SP95 ou au SP98.
  • Un moteur dont le taux de compression est supérieur à 8,5:1 doit utiliser du SP98 uniquement.

Quelle essence dois-je utiliser selon le moteur de ma 4L ?

Cela nous permet ainsi de déterminer l’essence idéale à utiliser en fonction du moteur de votre 4L. Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif : reportez-vous au code moteur se trouvant sur la petite plaque métallique côté droit du bloc moteur.

Globalement, tous les moteurs de 4L peuvent rouler indifféremment au SP95-E5 ou au SP98, exception faites des Cléon 688 12 et C1E 14 qui doivent, dans le meilleur des mondes, fonctionner au SP98 uniquement.

D’une manière générale, même pour les moteurs pouvant rouler au SP95-E5, il est préférable d’utiliser du SP98 qui est généralement de meilleure qualité et qui contient différents additifs bénéfiques pour nos anciens moteurs.

Est-ce grave si je remplace le SP98 par du SP95-E10 ?

Vous savez maintenant quelle est l’essence idéale à utiliser pour votre 4L en fonction de votre moteur. En tout cas, en théorie.

Car durant le Blue Rally Europe, vous n’aurez pas toujours le choix de l’essence selon les stations et les pays. Dans certaines régions comme les Balkans par exemple, il est très fort probable que vous ne trouviez que du SP95-E10 dans les stations-service.

Pas d’inquiétude, les moteurs de nos 4L peuvent tout à fait fonctionner au SP95-E10 de manière exceptionnelle ou occasionnelle. Cela n’aura en fait qu’un impact sur le fonctionnement de votre moteur à long terme, si vous roulez régulièrement avec une essence contenant 10% d’éthanol. Rouler un plein complet avec du SP95-E10 au lieu de SP98 ou de SP95-E5 ne causera pas de réel souci moteur.

De même, le SP95-E5, le SP95-E10 et le SP98 sont totalement miscibles entre eux. N’ayez donc pas peur, lorsque vous n’avez pas le choix, de faire un plein de SP95-E10 même s’il reste un peu de SP98 par exemple dans votre réservoir. Le mélange de ces carburants n’est pas néfaste pour le moteur.

En revanche, il faut bannir l’Éthanol (E85) qui demande au préalable une modification du moteur pour être utilisé dans nos 4L (changement des durites, membranes, modification des gicleurs de carburateurs, réglage de carburation etc).

Faut-il ajouter de l’additif “substitut” de plomb dans ma 4L ?

C’est un vaste sujet qui fait débat dans le monde de la voiture ancienne.

Jusqu’en 2000 environ, les stations services proposaient encore de l’essence “plombé” (Ordinaire et Super) puis ils ont été progressivement remplacés par le SP95 et 98 que nous connaissons aujourd’hui.

Le plomb présent dans l’essence aurait une fonction “lubrifiante” permettant de protéger les sièges de soupapes sur la culasse ainsi que les têtes de soupapes, évitant ainsi leur récession.

L’essence sans-plomb présentait alors un risque : endommager prématurément les sièges de soupapes, notamment sur les voitures dont les sièges étaient directement usinés dans la culasse (en fonte) et non rapportés. Avec les conséquences qui vont avec : réduction du jeu nécessaire aux soupapes (culbuteurs) pouvant provoquer à terme une casse moteur.

On a donc créé un additif, appelé additif “ARS” (Anti Récession de Soupapes), aussi appelé “substitut de plomb” pour remplacer le rôle “lubrifiant” du plomb et ainsi éviter d’éventuels problèmes mécaniques.

20 ans plus tard, la plupart des professionnels du milieu s’accordent à dire que l’additif substitut de plomb n’a aucune utilité. Beaucoup affirment avoir démonté des moteurs ayant roulé des milliers de kilomètres sans additif et n’ayant jamais constaté ces problèmes de récession de soupapes.

Personnellement, je n’ai jamais mis d’additif dans mes voitures anciennes avec lesquelles j’ai roulé plusieurs dizaines de milliers de kilomètres sans avoir constaté la moindre détérioration des sièges ou des soupapes.

Mon conseil : ne vous prenez pas la tête et ne mettez pas d’additif quel que soit votre moteur. Cela ne l’endommagera pas. Dans tous les cas, toutes les 4L produites à partir de 1987 sont “officiellement” compatibles avec l’essence sans-plomb (sans additif donc).

En résumé

Pour faire court, voici ce qu’il faut retenir pour tout ce qui concerne l’essence à utiliser dans votre 4L durant le Blue Rally Europe :

  • Préférez le SP98 quand cela est possible, quel que soit votre moteur.
  • Utilisez du SP95-E5 si le SP98 n’est pas disponible.
  • Si aucun des deux n’est disponibles (ce qui peut arriver selon les régions traversées), vous pouvez utiliser du SP95-E10 de manière occasionnelle sans craindre de dysfonctionnements ou d’endommagements moteur.
  • Ne mettez pas d’additif substitut de plomb, votre moteur ne vous en voudra aucunement. 😉

Vous avez d’autres questions concernant la préparation de votre 4L pour le Blue Rally Europe et notamment sur la question de l’essence à utiliser ? N’hésitez pas à les poster en commentaires en bas de l’article, j’y réponds toujours ! 🙂

Pour toute autre information concernant le Blue Rally Europe, je vous invite à consulter le site officiel : https://blue-rally-europe.com !

2 commentaires

  • Garcia José

    Bonjour, article parfait, comme d’habitude, et dans mon cas d’une grande utilité. J’ai appris pas mal de choses, par contre dans mon secteur géographique le SP98 n’est pas distribué dans toutes les stations … A partir de maintenant je vais le chercher. Pour ce qui est de l’additif surprise … j’en ai toujours mis et je comptais changer les sièges et têtes de soupapes dès que financièrement cela m’aurais été possible. Etes vous bien sûr des informations techniques car un essai, même long, peu être faussé par divers élément pouvant être différents selon les moteurs. Il est bien sûr qu’après contrôle des cotes les sièges et/ou têtes n’ont pas eu de modifications ? Si oui, et ayant confiance en vous je vais, peu être, en mettre qu’une fois sur 2 … pour commencer ;-).
    Bonne journée.

    • Tristan

      Bonjour,
      Un grand merci pour vos encouragements, ravi que l’article vous soit utile !
      Selon votre moteur, du 95-E5 pourra remplacer le SP98 si vous n’en trouvez pas mais il est vrai que le 98 est plus sûr.

      En ce qui concerne l’additif, ni moi ni de très nombreux amateurs ou professionnels n’avons constaté une détérioration / récession des soupapes ou des sièges de soupapes sur des véhicules ayant parcouru plusieurs dizaines de milliers de kilomètres sans additif. Je ne peux pas être sûr à 100% que l’additif est inutile, mais tant qu’on ne nous a pas prouvé le contraire je préfère ne pas en mettre. Après tout, on a presque 30 ans de recul sur l’utilisation du sans-plomb…

      Pour moi ce n’est pas la peine de changer vos sièges et soupapes, sauf si vous comptez démonter votre haut moteur pour une autre opération, dans ce cas, cela peut valoir le coup de les remplacer.

      Au plaisir,
      Tristan

Laisser un commentaire