Renault 4L,  Tests,  Tutos mécaniques et restaurations

[Tuto] : rénovation de sièges de 4L

Les sièges installés dans ma 4L commençant à fatiguer (ce sont des sièges récupérés sur une Super 5), j’ai décidé de me procurer des sièges d’origine et de les refaire complètement. Je vous présente donc ici, étape par étape, la rénovation complète de sièges de 4L en simili cuir noir ! 🙂

1. Présentation et état des sièges de 4L

Je recherchais au départ une banquette arrière pour ma 4L qui n’en était pas équipée lorsque je l’ai acheté. Mais je voulais que la banquette ainsi que les sièges avant soient assortis, il me fallait donc trouver un ensemble complet assorti. J’ai trouvé ça chez un ami : une banquette arrière et deux sièges avant en simili cuir noir.

Ils n’étaient pas en parfait état, mais les mousses et la structure me paraissaient tout à fait corrects. Surtout, il s’agit des sièges qui équipaient les 4L après 1980 et possèdent donc un appuie-tête, ce qui est un atout sécurité non négligeable pour moi. Ils peuvent aussi s’allonger complètement à l’horizontal, ça peut toujours servir 😉

État général :

De loin, on pourrait se dire qu’ils ont simplement besoin d’un bon nettoyage… mais comme vous pouvez le constater en détails, il y a de multiples trous et déchirures sur le simili cuir. On va remplacer tout ça !

Appuie-têtes :

Le simili des appuies-têtes sera également à changer. Bonne nouvelle en revanche, la structure des appuies-tête n’est pas cassée, et les pièces en plastique permettant de les bloquer ne sont pas cassées (ces pièces sont généralement assez fragiles). Les 2 appuies-tête ont néanmoins pas mal de jeu, qu’il va falloir rectifier. Il faudra également recoller la mousse, qui ne tient plus du tout sur la structure !

Glissières / Inclinaison du dossier :

Les sièges sont équipés de glissières coulissantes en parfait état. Le système d’inclinaison du dossier fonctionne aussi sans aucun problème. Il n’y aura donc pas grand chose à faire de ce côté là.

2. Dégarnissage des housses et des mousses de sièges de 4L

Housse de l’assise

On commence par mettre le siège à l’envers, afin d’accéder facilement aux fixations des glissières et aux diverses fixations de la garniture du siège.
On desserre les 4 vis de fixations des glissières sur le siège (une à chaque extrémité). Il faut faire coulisser la glissière pour accéder à chaque vis.
Dépose des vis de fixation de la glissière.
Dépose des cales plastiques de glissière.
Dépose de la glissière complète.
Dépose des rondelles entretoise de glissière.
Dépose des agrafes qui tendent le simili sur la structure du siège. J’utilise ici un petit outil spécifique en plastique qui permet de ne pas abîmer l’ensemble.
On fait de même pour la dizaine d’agrafes tout autour de l’assise. Je mets bien de côté les agrafes qui sont encore en bon état et resserviront au remontage.
On va maintenant devoir retirer l’ensemble des agrafes dites “nez de porc” qui permettent de fixer et tendre la garniture à l’arrière de l’assise.
J’utilise pour cela une pince à bec, mais vous pouvez utiliser une pince coupante si vous souhaitez remplacer les agrafes au remontage.
On peut maintenant défaire la partie arrière de la garniture. A droite de la photo, on peut voir que “l’oreille” de la garniture est tendue grâce à un fil d’acier.
Ce fil d’acier est tendu plus simplement enroulé autour de la structure du siège. Il suffit de le dérouler à la main pour le détendre et ainsi libérer la garniture.
Voilà le fil détendu et libéré. On fait de même de l’autre côté. Il faut également retirer l’agrafe qui maintient la garniture sur la structure (à droite de la photo).
La garniture de l’assise est aussi tendue à travers la mousse grâce à 6 crochets (3 de chaque côté). On peut voir les 6 trous dans la mousse sur la photo.
Voilà à quoi cela ressemble de plus près. Il y a en fait un crochet qui est lié à une tige métallique se trouvant dans la garniture et qui est fixé de l’autre côté sur la structure avec une agrafe.
Je coupe les 6 agrafes, nous les remplacerons au remontage. Une fois cette opération faites, c’est terminé pour la garniture simili de l’assise, elle est libérée ! On peut la retirer complètement.
La garniture de l’assise est maintenant déposée… elle est déchirée à de multiples endroits, le remplacement s’impose !
La garniture retirée, on accède facilement à la mousse (ce qu’il en reste). On va pouvoir la déposer assez simplement.

Un petit aperçu de l’état de la garniture. L’extérieur du simili cuir est bien déchiré et à l’intérieur, la mousse de la garniture entoilée s’est complètement désintégrée (mousse orange que l’on peut voir sur la photo). Cette mousse permet de réaliser le côté matelassé de la sellerie, quand elle est neuve. Ici, il n’y a plus de mousse, ce qui fait que l’assise est complètement plate. Vous pouvez également voir la tige métallique dont on a parlé précédemment et qui sert à tendre la garniture en profondeur.

Mousse de l’assise

La mousse de l’assise du siège conducteur que l’on voit ici en photo est bien abîmée. Il manque de la matière à plusieurs endroits et surtout, elle s’est vraiment bien affaissée ! Je vais donc devoir la remplacer. La mousse côté passager est logiquement moins abîmée, je peux la conserver.

On commence par mettre le siège sur l’envers pour accéder aux fixations de la mousse.
Petite surprise au passage ! Deux des ressorts de l’assise ont rompu, ce qui explique que le siège conducteur était un peu mou quand on s’asseyait dessus. On va ressouder tout ça !

La mousse est simplement fixée sur la structure à l’aide d’agrafes nez de porc, sur tout le contour de l’assise.
Je défais toutes les agrafes fixant la mousse à la structure à l’aide d’une pince coupante (il y en a 5 ou 6).
On peut maintenant retirer la mousse, rien de plus simple !
La voilà la vieille mousse ! Vivement la neuve 🙂

 

Dépose housse et mousse du dossier

La garniture du dossier est beaucoup plus facile à enlever, elle n’est tendue que par 4 agrafes à l’arrière.
Je retire les agrafes avec une pince coupante. Nous les remplacerons par des neuves au remontage.
Les 4 agrafes retirées, on peut faire coulisser le simili vers le haut pour retirer la garniture.
Voilà la garniture du dossier, retirée en moins de 2 minutes !
Voilà la mousse du dossier, qui est maintenant libérée et va pouvoir être déposée.
La mousse est collée sur le haut de la structure. Il faut tirer dessus délicatement pour ne pas l’abimer.
La mousse du dossier est encore en bon état, nous allons la conserver ! J’évite d’acheter du neuf lorsque ce n’est pas absolument nécessaire.
De l’autre côté, la mousse est renforcée pour augmenter sa rigidité et éviter qu’elle ne se déforme sur la structure.

Dépose du dossier

Le dossier du siège est constitué d’une sorte de treillis qui fait office de ressort.
Il est tendu à l’aide de tiges en corde de piano qui viennent s’accrocher dans la structure du siège.
Il suffit de sortir les tiges de la structure pour déposer le treillis. La structure du siège est maintenant mise à nue !
Et de un ! Siège complet vs siège mis à nu. On répète les mêmes opérations pour le second siège. Facile, non ?!

 

3. Réparation de la structure des sièges de 4L

Comme on l’a vu précédemment, certains ressorts de la structure de l’assise se sont cassés avec le temps. Il va falloir les réparer pour rétablir une bonne assise. Mais il y a d’autres éléments de la structure à réparer : une tige à l’arrière du dossier qui permet de tendre la garniture qui a rompu ainsi que la barre horizontale en bas du dossier qui est elle complètement déformée.

Réparation des ressorts d’assise :

Voilà un des ressorts cassé en question. Je commence par décaper la zone pour faciliter la soudure.
Après décapage à la Dremel, j’essaye d’assembler les deux parties au mieux pour faciliter la soudure.
Voilà le résultat, après une petite soudure au MIG ! Ça n’est pas très beau, mais c’est costaud !
Je meule comme je peux à l’aide d’une Dremel mais l’accès n’est vraiment pas facile !
On ne voit pas grand chose, mais voilà ce que donne les deux ressorts après meulage !
Après un bon nettoyage et une bonne peinture, le résultat est convaincant. Ressorts réparés !

Réparation de la tige d’arrière de dossier :

Passons maintenant à la tige du dossier. Elle s’est fendue au niveau de la soudure.
Petit décapage de la tige pour préparer la soudure. On va essayer de renforcer tout ça.
Je vous ai passé quelques étapes, mais voilà la tige ressoudée, meulée et brossée. C’est réparé !

 

Réparation de la barre horizontale du dossier :

Comme vous le voyez sur la première photo, la barre horizontale se trouvant en bas du dossier est complètement déformée. Je redresse tout ça à l’aide d’un marteau et d’un tas de carrossier. C’est mieux non ?

Nettoyage des mousses

Les sièges ayant longtemps été stockés dans un abri, il semblerait que les rats en aient apprécié le confort… et les sièges ont donc une très forte odeur de fiente / d’urine animale. Les housses seront changées, donc pas de problème de ce côté-là, en revanche il va falloir nettoyer et désinfecter les mousses en profondeur pour faire partir cette odeur !

Je commence par saucissonner les 3 mousses à l’aide d’une ficelle (je ne conserve pas la 4ème mousse, trop abîmée).
Aux grand maux les grands remèdes. J’utilise un désinfectant Sanytol dans l’espoir de retrouver des mousses sans odeur.
Je remplis une poubelle en plastique (propre !) d’eau dans laquelle je verse 2 flacons de désinfectants Sanytol.
Je plonge enfin les mousses dans le récipient et je laisse tremper pendant plusieurs heures (voire plusieurs jours !!!).

Après trempage, je les ai bien rincées, essorées, puis laissées sécher pendant plusieurs jours. Après ça, plus aucune odeur, c’est parfait ! 🙂

Mise en peinture des sièges de 4L

Peinture de la structure

La peinture était bien défraichie et le métal attaqué à certains endroits. J’ai donc légèrement brossé les zones corrodées puis j’ai appliqué de la peinture anti-corrosion noir brillant.

Voilà le résultat après application de la peinture au pinceau. J’ai utilisé une peinture directe sur rouille à laquelle j’ai rajouté 10% de Rustol Owatrol, qui fait à la fois office de stoppeur/protection antirouille et de diluant.

Peinture des glissières

Les glissières étaient plutôt en bon état, mais la peinture a quelques accrocs et le métal a légèrement rouillé par endroit. J’ai donc voulu les rafraichir : brossage, ponçage puis peinture. Voilà un petit avant / après :

5. Test de la mousse d’assise neuve vs ancienne mousse des sièges de 4L

J’ai donc acheté une mousse d’assise neuve chez Le Comptoir du Cabriolet (lien ici) afin de remplacer l’ancienne assise du conducteur qui s’était non seulement complètement affaissée avec le temps mais qui était également abîmée. J’en ai eu pour 53€, ce qui est assez cher je trouve pour de la mousse mais je n’ai pas encore les compétences pour réaliser une mousse d’assise moi-même à partir d’un bloc de mousse vierge.

Que vaut cette mousse neuve refabriquée ?

En apparence, elle semble de très bonne qualité : la mousse est bien dense, pas fragile, et la finition est tout à fait correcte. En revanche, le verso de la mousse n’est pas renforcée comme c’est le cas sur celle d’origine. Voilà à quoi elle ressemble :

Comparatif mousse neuve refabriquée vs ancienne mousse d’origine

Je crois que la photo parle d’elle-même ! L’arrière de la mousse d’assise neuve est presque deux fois plus épais que l’ancienne mousse d’origine. Cette dernière s’est très certainement beaucoup affaissée, cela dit je ne pense pas qu’elle était aussi épaisse que cela lorsqu’elle était neuve…

Vue du dessous :

Comme je l’ai dit plus haut, on peut voir que la mousse neuve n’est pas renforcée sur le dessous comme celle d’origine et les rebords sont moins marqués (peut-être que le rebords sont dû à l’usure !).

Épaisseur de la mousse à l’avant de l’assise :

La mousse neuve est un peu plus épaisse (+/- 1cm) que celle d’origine mais l’avant de l’assise s’est clairement moins affaissé que l’arrière.

Épaisseur latérale de la mousse :

C’est plus flagrant au niveau de l’épaisseur latérale : + d’1,5 cm d’écart.

Détail mousse neuve vs mousse en fin de vie :

6. Remontage et regarnissage des sièges de 4L

On passe maintenant à l’étape du remontage  ! Dossier, mousses, garnitures neuves en simili… au boulot ! 🙂

Remontage du dossier

Pas de difficulté particulière ici, il suffit de réinsérer les tiges dans leurs encoches pour bien tendre le maillage.
En 2 minutes, le tour est joué ! On va pouvoir passer au remontage des mousses et garnitures.

 

Pose de la mousse d’assise neuve

Etant donné que la mousse neuve refabriquée n’est pas renforcée, je vais insérer une couche de thibaude en jute entre la mousse et les ressorts, afin d’éviter qu’elle ne se détériore prématurément. Je commence donc par tracer et découper un morceau de thibaude aux dimensions de la mousse.
J’ai réalisé la découpe à la forme de la mousse neuve, en laissant un peu de marge latéralement. Ensuite, je l’ai collé avec une colle néoprène en aérosol. C’est parfait, ma seule crainte est que cela rajoute une épaisseur supplémentaire (1 cm) à la mousse qui est déjà bien épaisse.
Il va maintenant falloir fixer la mousse sur la structure. J’utilise pour cela des agrafes nez de porc neuves, avec la pince dédiée. J’ai acheté le kit agrafes + pince pour environ 15€ sur internet.
Cette pince est équipée d’encoches à l’intérieur de ses mâchoires, ce qui permet à l’agrafe de ne pas glisser au moment de la comprimer. Très pratique contrairement à une pince à bec classique !
Je fixe donc la mousse sur le contour de la structure à l’aide de la pince et des agrafes neuves.
Les agrafes servent simplement à tenir la mousse en place le temps de mettre la garniture. C’est fait !

Pose de la garniture d’assise neuve en simili cuir

J’ai commandé les garnitures neuves chez Comptoir du Cabriolet (lien ici) pour environ 200€ les 2 sièges. Je suis assez satisfait de la qualité et du rendu, on verra comment ça évolue dans le temps. 🙂

Ancienne garniture vs garniture neuve :

La garniture neuve en simili est vraiment de bonne facture, et la reproduction est quasi parfaite.
Idem pour l’intérieur de la garniture, l’entoilage (mousses qui donnent la structure à la garniture) est bien fait alors qu’il n’en reste plus rien sur celle d’origine.
On voit bien que les espaces entre chaque couture sont complètement plats, on n’a plus du tout l’effet “bosselé” d’origine à cause des mousses qui se sont complètement désintégrées.
Sur la garniture neuve, on distingue bien au contraire cet effet matelassé qui donne envie de s’asseoir dessus !

Pose de la garniture neuve :

On commence par récupérer les 2 tiges métalliques se trouvant dans l’ancienne garniture.
Les voici. On va les réutiliser pour la nouvelle garniture (elles ne sont pas vendues avec les garnitures).
On insère les tiges dans leur logement sur la nouvelle garniture.
Il faut percer un petit trou pour faire passer le crochet central de la tige.
S’il est en bon état, récupérez le fil métallique qui fait tout le contour de l’ancienne garniture.
Pour ma part, j’ai préféré utiliser du fil neuf (ici, fil de grillage, mais ce n’est pas l’idéal).
Je découpe la longueur nécessaire de fil et je l’insère dans le logement de la garniture neuve.
Il faut prévoir suffisamment de fil pour pouvoir bien tendre la garniture et la fixer à la structure.
Je récupère ensuite la tige métallique de renfort se trouvant à l’arrière de l’ancienne garniture, il suffit de tirer dessus.
Voilà à quoi ressemble cette tige. Elle permet en fait de tendre la garniture avec des agrafes sans déchirer le simili.
Pour insérer la tige dans la nouvelle garniture, il faut percer un petit trou dans le logement.
Je peux ensuite insérer la tige, elle ne doit pas dépasser et on ne doit pas la voir !
Je fabrique des petits crochets que j’accroche sur les tiges de la garniture. Ils vont me permettre de tendre la garniture en profondeur en les accrochant sur les ressorts en dessous de l’assise.
Je peux désormais mettre en place la garniture. Pas de difficulté particulière, mais il faut prendre garde à bien la centrer dès le début pour ne pas avoir de problème par la suite.
Je commence à tendre la garniture aux extrémités.
Je perce la garniture pour y insérer les agrafes.
Je fixe la garniture avec des agrafes (elles ne sont pas neuves, je les ai simplement repeintes). Répéter les 3 opérations précédentes pour tout le contour de l’assise.
Je viens ensuite par en-dessous chercher avec une pince à bec long les crochets que j’avais fabriqué précédemment. Je tends ainsi la garniture et j’accroche le crochet sur la structure de l’assise.
Faire de même pour les 5 autres crochets afin de tendre uniformément l’assise.
Alors, comment vous la trouvez cette assise ? Elle est pas bien tendue ?!
On va ensuite tendre les “oreilles” latérales de la garniture. Pour cela, on met en tension le fil qui fait tout le contour de la garniture et on vient l’entortiller autour d’un ressort de la structure;
Voilà le travail ! L’oreille est bien tendue. J’ai également mis une des vis de fixation glissière pour bien centrer le simili sur la structure. On répète l’opération pour la 2ème oreille.
Puis on va devoir tendre l’arrière de l’assise (partie dans laquelle il y a la tige métallique).
Rien de plus simple : on met en tension le simili et on le fixe avec des agrafes nez de cochon sur la structure.
Enfin, il nous reste à tendre les petites pattes qui se trouvent à l’intérieur de la garniture. Ces pattes servent à tendre les côtés arrière de l’assise.
Ici aussi, il suffit de les mettre en tension et de les maintenir avec des agrafes nez de cochon sur la structure du siège.

Pose de la mousse du dossier

Pour le dossier, je conserve la mousse d’origine qui est encore en bon état.

La mousse du dossier est simplement posée sur la structure, elle n’est pas agrafée.
La mousse est simplement collée sur le haut de la structure tubulaire.
J’applique de la colle en spray sur les extrémités de la mousse.
Idem pour la structure. Après 10 mn, j’assemble les 2 parties. Tout simple !

Pose de la garniture de dossier neuve en simili cuir

Garniture neuve vs ancienne garniture :

Pose de la garniture neuve :

On commence par récupérer les tiges métalliques se trouvant dans l’ancienne garniture.
Voilà la première. Elles vont servir de structure pour tendre le simili avec les agrafes sans l’arracher.
Je récupère ensuite la seconde tige métallique.
Je l’insère dans le logement de la nouvelle garniture.
Je perce un petit trou dans la nouvelle garniture pour pouvoir y passer la première tige.
J’enfile la tige jusqu’au bout, on ne doit plus la voir dépasser.
Je passe maintenant à la préparation des trous d’appuie-tête. Les garnitures neuves ne sont pas percées. Je repère donc l’emplacement des futurs trous en faisant un montage à blanc.
Je réalise les perçages à l’aide d’un cutter. Ce n’est pas parfait, mais ce n’est pas important puisqu’ils seront caché par les rondelles de serrage. Attention, il faut aussi percer la mousse derrière le simili.
Je peux désormais insérer les fixations des appuies-tête en plastique dans la garniture.
J’insère les rondelles d’accroche équipées de leur petite mousse sur la mousse du dossier.
J’insère les fixations plastiques dans les trous d’appuies-tête de la structure.
Il faut enfoncer la pièce plastique jusqu’à ce qu’elle se clipse à l’extrémité du tube. Fixation terminée !
On peut maintenant retourner la garniture dans le bon sens, l’insérer sur le siège, puis le tendre aux extrémités à l’aide des tiges métalliques et d’agrafes nez de cochon. Le montage de la garniture de dossier est terminé !

Pose de la garniture d’appuie-tête.

Je commence par retirer l’ancienne garniture. J’ai préféré la découper pour la sortir facilement sans trop abîmer la mousse. Malgré tout, quelques petits morceaux de mousse sont partis.
La structure de l’appuie tête a été renforcée au niveau de la fixation des tiges plastiques à l’aide de vis et écrous (le sertissage d’origine avait pris du jeu) et l’ensemble a été repeint.
J’applique de la colle en spray à l’intérieur de la mousse pour y coller la garniture.
J’insère la garniture neuve et j’applique de la colle sur les extrémités.
Je tends le simili au maximum puis je procède à l’encollage à l’intérieur de la mousse. J’applique de la colle pour pouvoir y insérer ensuite la structure de l’appuie-tête.
Enfin, je peux insérer et coller la structure à l’intérieur de la mousse. J’ai par la suite changé de technique, car il est plus simple d’insérer d’abord la structure avant de tendre le simili cuir.
Voilà le résultat, une fois remonté ! Plutôt pas mal, non ?

7. Résultat final : des sièges de 4L tout neufs !

Avant  / Après :

Comme vous pouvez le constater, l’assise du siège de gauche est beaucoup plus haut que celui de droite, à cause de la mousse neuve. D’ailleurs, en le montant dans la 4L, il s’est révélé être trop haut pour conduire, j’ai dû enlever la cale plastique se trouvant entre le siège et les glissières pour le redescendre un peu. Il est encore un peu trop haut, mais la mousse neuve devrait s’affaisser légèrement avec le temps.

Avant / Après :

L”effet matelassé est du plus bel effet et se révèle être très confortable.

Avant / Après :

Autres photos :

Je suis vraiment satisfait du résultat : le simili cuir est bien tendu et le rendu est superbe !
L’effet matelassé est à la fois esthétique et très confortable.

J’espère que cet article reportage vous aura plus et qu’il vous donnera des idées pour refaire un jour vos sièges ! En attendant, n’hésitez pas à commenter cet article en posant vos questions ou remarques en bas de la page ou sur Facebook (Sortie de Grange) ou Instagram (sortiedegrange) 😉

2 commentaires

  • Christian Roz

    Encore merci pour la variété et la clarté de vos tutos
    Une combine perso pour les sièges avant
    Heureux possesseur d’ un pick up 4L R4 équipé de 2 sièges ( avant ) fatigués ( sans plus ) sans appuie tête et non rabattables ( pbs pour accéder au coffre à outils et à l’ arrière des sièges, j’ ai trouvé 2 sièges semi baquet de Twingo en parfait état que j’ ai montés sans gros Pbs. Les boulons avant fixes retrouvent leur place pile poil, pas ceux arrière … il m’ a fallu scier les 4 boulons arrière des nouveaux sièges, et percer les supports soudés au sol … 4 boulons de 6 et 3 rondelles en dessous coté central avant et arrière ( car les sièges étant de qques mm plus larges ils se gênaient mutuellement au rabattage ) et l’ affaire a été jouée. L’ assise est plus confortable et de 2 cm plus haute, le maintien latéral parfait …( 60 € chez un bon casseur, les Twingos s’ y trouvant facilement, et un après midi de travail )

    • Tristan

      Bonjour Christian,
      Merci beaucoup pour votre commentaire. Super astuce les sièges de Twingo, les dimensions sont bien adaptés aux 4L et on en trouve très facilement effectivement. C’est une bonne alternative si on ne souhaite pas conserver les sièges d’origine des 4L !
      Encore merci pour le partage de la technique 😉
      À bientôt,
      Tristan

Laisser un commentaire